Un grand classique : Les raisins de la colère

Un roman de John Steinbeck (USA) chez Folio

Présentation de L’Editeur

“Le soleil se leva derrière eux, et alors…brusquement, ils découvrirent à leurs pieds l’immense vallée. Al freina violemment et s’arrêta en plein milieu de la route.

– Nom de Dieu ! Regardez ! s’écria-t-il.

Les vignobles, les vergers, la grande vallée plate, verte et resplendissante, les longues files d’arbres fruitiers et les fermes. Et Pa dit :

– Dieu tout-puissant !…J’aurais jamais cru que ça pouvait exister, un pays aussi beau.”

Avis et commentaires

Je suis complètement accro de ces grands classiques qui traversent les générations. En dehors de la magie qu’ils apportent , il y a le phénomène découverte en les lisant dans sa jeunesse et les relisant à un âge plus avancé. L’effet n’est pas le même bien souvent et on en fait une réception bien différente.

Je viens donc de terminer le grand succès de Steinbeck et j’espère vivement que cette chronique vous convaincra de lire ou relire ce chef-d’oeuvre.

Nous nous retrouvons face à une oeuvre profonde qui est une belle leçon de vie, une histoire qui relate au plus juste la misère et le combat pour la survie.

Avec une grande humanité, Steinbeck utilise un ton clair et limpide nous exposant les différents comportements humains à l’époque précédant l’arrivée du capitalisme aux Etats-Unis.

Vous suivrez ainsi les périples de la famille Joad, métayers, sur lesquels beaucoup de malheurs s’abattent et ou à l’époque, il est question pour beaucoup d’agriculteurs de sécheresse et de mise à pied des usines, lourdes difficultés également pour les ouvriers.

Sont retracées les inégalités sociales , les conditions humaines qui malheureusement restent bien d’actualité.

L’ouvrir c’est aussi prendre le risque de ne pouvoir le refermer avant la fin.

C’est tellement fort , tellement poignant que c’est plus qu’une leçon de vie, ça doit être de véritables prises de conscience. Il vous faut le lire ou l’avoir lu au moins une fois dans votre vie.

Figure dans mon Top 10.

Une oeuvre courageuse et magistrale qui ne l’oublions pas, avait obtenu le prix Nobel de littérature en 1962.

Bonne lecture!

Advertisements