Hypocrisie et mensonges au sujet du libre

Tant les distributions que les logiciels du libre arpentent un chemin truffé d’obstacles, de mensonges et d’hypocrisie mais néanmoins un chemin qui reste libre. Le géant Microsoft a réussi à créer une forme de dépendance avec son Windows par l’intermédiaire de la vente liée et nombreux(ses) sont les gens et les administrations a être réticents pour migrer. A défaut de changer de système en passant à Linux pour les plus teigneux , commencer par l’exploitation de logiciels libres est un bon début.

Les initiatives gouvernementales sur le sujet restent hypocrites et mensongères pour certaines car il est bien trop difficile pour eux d’assumer et d’avouer leur dépendance à Windows y compris à un plus petit échelon comme les mairies.

Je suis allée récemment à une réunion ayant pour thème les logiciels libres et j’ai fait quelques découvertes qui m’ont fait sourire à défaut de déclencher ma colère. Il a plus souvent été question de Linux que des logiciels, j’appellerais donc ça une erreur d’appellation du thème. On vous vante les mérites et les avantages de Linux que je ne remets pas en cause et qui a suscité de l’intérêt pour les personnes présentes. Tant mieux ! On vous dit que la mairie, l’office du tourisme et l’espace multimédia sont passés à Linux et que tous leurs postes ont migré. Bonne nouvelle ! Et lorsque vous avez une petite question pointilleuse, la personne du service informatique menant cette réunion allume son ordinateur – de travail je précise – pour répondre, ce qui n’est déjà pas normal et que vois-je ? Windows qui démarre sans même une proposition de choix avec Linux . Mensonge et hypocrisie , je suis comblée ! Windows est une drogue ! Je n’ose même pas imaginer si j’allais vérifier dans certaines mairies ou corps d’autorité.

On nous a parlé il y a un certain temps que la gendarmerie avait migré, doit-on se dire l’armée aussi de ce fait ? Je ne suis pas convaincue !

Pour revenir au gouvernement, question initiatives, il y a beaucoup de faire semblant et c’est une honte à l’heure des restrictions.

Lorsque l’on voit les combats que mène l’April, l’Aful et Racketiciels, le problème de la vente liée est loin d’être gagné mais vaut le coup de se jeter dans la bataille. Microsoft prenant en otage les machines des consommateurs car encore trop peu nombreux sont ceux qui refusent le système Windows à l’achat d’un ordinateur ainsi que tous les logiciels préinstallés. Un texte de loi incitant à une liberté de choix du consommateur est encore loin ! Soutenons le combat des associations qui se battent pour notre liberté !

Au niveau du particulier, lorsque vous êtes amené à discuter du libre (distributions ou/et logiciels), souvent les gens sont pour dans leurs mots et il suffit que vous découvriez leur équipement informatique pour voir ……Windows et parfois aucun logiciels libres dessus. Cherchez l’erreur ! Elle tient en deux mots : mensonges et hypocrisie !

J’ai récemment constaté qu’un membre de Mozilla avait largué les amarres pour d’obscures raisons, ce qui est loin d’être idéal alors même qu’il y a tant à faire. Encore de l’hypocrisie !

On peut dire qu’avec de tels exemples et ce n’est qu’une infime partie, le libre connait les embûches , les obstacles et tout ce qui se dresse sur son chemin mais la fidélité des développeurs et des internautes convaincues, les nombreux projets , les combats des associations apportent déjà suffisamment de puissance pour continuer le combat.

Et comme toute drogue , la dépendance à Windows et ses logiciels n’est pas invincible !

Publicités

3 commentaires sur « Hypocrisie et mensonges au sujet du libre »

  1. « A défaut de changer de système en passant à Linux pour les plus teigneux , commencer par l’exploitation de logiciels libres est un bon début. »

    Comment cela les plus teigneux ? 😀

    Que l’informaticien que tu cites soit un hypocrite, ça crève les yeux. Surtout quand ils disent que tous les postes sont passés sur du libre.

    En ce qui concerne le logiciel libre, il est vrai qu’il souffre de plusieurs facteurs : la préinstallation de MS-Windows, même si c’est illégal à la vue de l’article L-122-1 du Code de la Consommation, mais aussi des acteurs du libres dont certains veulent devenir des clones d’Apple.

    Oui, je parle d’Ubuntu et de sa maison mère Canonical. La distribution a apporté énormément pour faire prendre conscience de l’existence du logiciel libre, mais sa politique récente me rend réticent.

    Le libre se frayera un chemin d’abord et avant tout avec des logiciels comme Mozilla Firefox, LibreOffice, ou encore VideoLanClient.

    Le passage à l’étape suivante sera toujours plus délicate. Et c’est un vieux linuxien qui te parle ici. Mes machines n’utilisent rien d’autre que du linux depuis… 2006, environ ? 😀

    1. J’ai peut-être mal exprimé ma pensée mais par le terme teigneux , je voulais parler des entêtés à rester sous Windows et ne pas vouloir tenter l’aventure Linux.
      Effectivement Fred , dans le circuit des participants aux projets libres , on rencontre également de l’hypocrisie. Etre ambitieux c’est bien mais rêver de se voir au dessus des géants actuels est un peu fort. Car même si ce sont des qualités rarement intégrées , je crois que dans la philosophie du libre, il y a sobriété et humilité et certains acteurs du milieu ont tendance à l’oublier.
      Bref, faire semblant de faire pour ne rien faire , tel devrait être le credo de ceux qui nuisent à l’avancée dite normale du libre.

  2. Ce sont les Linuxiens qui veulent rien comprendre et restent dans leur masturbation intellectuelle des lignes de commandes soi-disant plus sûres et plus je sais pas quoi que les interfaces graphiques. Je suis technicien informatique depuis plus de 15 ans et l’informatique je suis tombé dedans depuis mes 12 ans. J’ai testé presque toutes les distribs de Linux et j’ai vu Ubuntu arriver. C’était la soi-disant « révolution » au début, mais on a tous vite déchanté. « L’aventure Linux » on a déjà donné il y a 15 ans et on en est revenu. Moi aussi j’ai eu la dent dure contre Microsoft à une époque et jusqu’à maintenant quand ils font de la merde j’hésite pas à le dire. Mais résultat 15 ou 20 ans plus tard c’est toujours une galère Linux et ça n’arrive pas à la cheville de Windows, ouvrez les yeux.

    L’installation se relativement passe bien (quand on a internet) mais dès qu’on a besoin d’exploiter la machine c’est là où ça se complique. Rien n’est standard et rien de préinstallé. Aucune source centrale d’informations. Documentation imbuvable car la plupart des devs vous laissent juste une liste de lignes commandes avec une tétrachiée d’options derrière et une syntaxe aussi obscure que des hiéroglyphes égyptiens. Avec Linux si t’as pas ton Champollion de poche et une bonne connexion internet tu peux pratiquement rien faire. Alors oui Linux c’est super léger et super stable au début en mode dépouillé mais bizarrement quand on veut le rendre un minimum opérationnel là ça devient aussi lourd et plus instable que Windows. C’est ça la vérité.

    Je viens encore de me prendre la tête sous Debian 9 (la toute dernière version) juste pour faire une simple capture d’écran : package à installer en ligne de commande et repository internet. J’hallucine… Sans internet et les forums on est foutu sous Linux. Là je dois monter un simple partage réseau pour échanger des fichiers (un truc qui se fait en deux clics sous Windows) : rebelote, des heures de recherches et installs ligne de commande. Et le comble c’est que sous Debian il faut même installer le package « sudo » sinon faut tout faire en « root ». Pour certains programmes il faut carrément compiler le code source pour générer les packages à installer ou mieux encore pour modifier de simples variables il faut les entrer en dur dans le code source avant de le compiler, et biensûr le tout en ligne de commandes. On se prend la tête et on perd un temps fou sous Linux, c’est à peine croyable… On est en l’an de grâce 2018 les gens… Les CLI ça sert plus à rien. Aujourd’hui on en est au visual scripting (programmation en mode graphique). Après je dis pas qu’une console ça peux pas dépanner pour forcer manuellement certains paramètres ou que s’intéresser au code source n’est pas une bonne chose mais chaque chose à sa place. On est là pour avancer, pas se retaper 15 millions de fois les mêmes choses tels des shadoks de base.

    Et on est même pas sûr de la fiabilité et de la pérennité des packages car ils sont faits par des équipes diverses et variées dont on ne sait presque rien. Et puis honnêtement combien de gens checkent le code source des packages ligne par ligne avant de le compiler eux-même l’esprit tranquille en se disant « c’est bon tout est clair »? Non 99% des linuxiens tapent « apt-get » (ou « yum »), ça défile et c’est totalement opaque. On a même pas les sources d’installation. Les développeurs « libres » eux-mêmes sont pas toujours sûrs de ce qu’ils font car beaucoup de copier/coller de code source, de templates et de repositories qui dépendent de d’autres équipes de devs en vérité. Une machine Linux ça va, c’est quand il y en a beaucoup que ça pose problème. Impossible d’administrer un parc informatique sous Linux. Trop anarchique et chaotique.

    Le jour où vous aurez compris le mot « productivité » je pense que Linux fera des progrès. L’arrogance de tout vouloir faire en kit et en ligne de commande c’est ça qui tue Linux. Vous croyez qu’on que ça a foutre de taper des « sudo » toute la journée alors qu’on a des milliers d’utilisateurs et de machines à gérer? Comment on centralise les droits et les mots de passe sous linux? Bidouiller un serveur LDAP open source artisanal dont on ne connait pas la pérennité à long terme? Franchement sortez un peu le nez de votre nombril les linuxiens!

    Se prendre la tête pour chaque action banale et se taper de la doc pourrie à chaque fois c’est lourd, improductif et c’est pas normal. Les 3 quarts du temps c’est juste de la masturbation intellectuelle ces histoires de lignes de commande et de fichiers à éditer. Sous Windows on installe un programme en double-cliquant sur l’icone et on le configure via une GUI c’est tout. Sous Windows les devs on un minimum de respect pour les utilisateurs niveau GUI et documentation. Et on peut très bien faire de grosses conneries en ligne de commande aussi. Un pro de l’informatique qui sait ce qu’il fait ne va pas plus faire d’erreur avec une interface graphique mais il sera 10 fois plus productif. Faut arrêter la mauvaise foi et la propagande linuxienne. En plus moi qui aime les jeux vidéo et le matos dernier cri (processeurs, cartes graphiques) Linux n’est même pas une option pour moi. Si t’as un vieux PC pour utiliser Firefox et te retaper les jeux d’il y a 15 ou 20 ans (enfin ceux qui sont tombés dans le domaine public) c’est bon mais pour un usage multimédia avancé ou même simplement bureautique d’entreprise Linux c’est juste une horreur.

    Les gens qui veulent un PC sans OS peuvent très bien en acheter donc arrêtez l’hypocrisie comme quoi c’est interdit d’avoir Windows de pré-installé. Sinon les Macs sont tous illégaux aussi. C’est ridicule.
    https://www.developpez.com/actu/103574/La-justice-europeenne-statue-que-la-vente-liee-PC-et-OS-n-est-pas-illegale-et-que-les-constructeurs-n-ont-pas-a-preciser-le-prix-de-chaque-element/

    Et les linuxiens se fourrent le doigt dans l’œil quand ils pensent que les gens choisiraient forcément Linux pour leur PC si Windows n’était pas préinstallé. Moi je sais parfaitement installer et configurer Linux mais ça m’intéresse pas du tout et 95% des gens non plus. Je préfère payer 100 balles de plus pour un truc qui marche vraiment et qui est au top de la technologie. Et on peut trouver des PC avec Windows pour moins de 500€! Je parle même pas des novices en informatique qui sauront jamais utiliser toute la syntaxe des lignes de commande. Leur machine ne sera jamais à jour et ils risquent non seulement d’être vérolés mais aussi de contaminer les autres. Encore pire en entreprise où la sécurité sous Linux reste un vrai casse-tête. Aucun antivirus digne de ce nom (donc moins de virus détectés, logique), aucune solution simple et pérenne pour gérer un parc Linux Et puis ce compte « root » connu de tous et impossible à contourner ni à renommer c’est vraiment top ça niveau sécurité et praticité. Une des plus grosses lacunes de Linux c’est ce compte « root » mais ça choque pas les Linuxiens…

    Le crypto-malware Erebus a infecté des milliers de PC et serveurs Linux et des milliers de webmasters ont tout perdu du jour au lendemain et certains ont payé des rançons mais la presse a totalement minimisé et étouffé l’affaire et comme par hasard quelques temps plus tard est arrivé Wanacry sous Windows et là toute la presse anti-Microsoft s’est déchainée comme si c’était l’Apocalypse pour à peine 0.0001% du parc infecté. Seulement en regardant bien ce sont les partages SMB qui ont posé problème. Et pourquoi certains partages SMB n’étaient pas à jour et pas sécurisés? A cause des machine Linux et MacOS qui trainent et qui utilisent des packages obsolètes. Donc on laisse des partages non sécurisés à cause de Linux et MacOS. Je suis sûr que ce sont ces machines qui peuvent être des vecteurs d’infection mais les hackers s’intéressent plutôt au parc Windows qui a plus de valeur. Donc on passe par les machines Linux ou Mac sans AV avec leurs partages pourris pour attaquer le parc Windows. Sous Linux on a pas d’outils graphiques pour superviser correctement un parc informatique. A chaque fois c’est des centaines de lignes en mode console qu’il faut se taper pour troubleshooter donc très difficile de mettre en évidence certaines choses d’un coup d’œil et donc d’être réactif.

    Donc même si c’est moins cher au début au final il y a tellement d’actions manuelles et tellement de temps à y consacrer que la licence Windows devient archi rentable pour les entreprises. Si il faut doubler le nombre de techniciens juste pour configurer le parc et assister les gens Windows est meilleur marché que Linux. Et je parle même pas de tout le travail de développement qu’il faudrait faire pour maintenir les suites logicielles à jour et suivre les évolutions matérielles. Et beaucoup plus intéressant que MacOS aussi car on peut acheter les ordinateurs séparément et on a le choix de toutes les marques et là encore c’est moins cher et plus flexible que MacOS. Donc Windows est vraiment bien équilibré et c’est ça sa vraie force. Bill Gates a vraiment eu une vision géniale de faire comme ça. Laisser suffisamment de liberté aux gens mais ne pas les laisser en galère avec un OS pas fini. Microsoft a fait un travail gigantesque au niveau de la compatibilité matérielle et logicielle que ni Linux ni Apple n’ont fait. Et je ne parle même pas de leur autres suites logicielles productives comme Office ou Visual Studio ou encore l’infrastructure Windows Server et l’Active Directory qui est très souvent la colonne vertébrale des réseaux d’entreprise. Et le tout repose sur des protocoles standards, ouverts et interopérables à défaut d’être open source. C’est ça la productivité.

    Ne pleurez pas alors que vous avez que 2% de part de marché sur PC. Vous gobez la propagande anti-Microsoft faite par les médias pro-Apple et vous vous faites bien avoir. Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute et les Appleliens flattent bien les Linuxiens pour qu’ils leur pondent du code gratuit et faire la nique à Microsoft, seulement c’est à vos dépends car les Appleliens ne font pas de critique objective et constructive de Linux et vous laissent dans vos défauts et lacunes en vous faisant croire que c’est le top. Eux veulent juste vous faire cracher du code gratuit pour eux et ça les arrange que Linux garde de grosses lacunes qu’ils ne vous signalent pas, comme ça ils récuprent ensuite les utilisateurs excédés par Linux mais persuadés que Windows c’est le mal absolu alors qu’Apple les gentils sauveurs de l’humanité « qui changent nos vies ». En fait propagande pro-Linux et pro-Apple c’est la même, avec la même mauvaise foi caractéristique et les mêmes mythes (ne plante jamais, n’a pas de virus, etc…).

    Faites votre mea culpa et votre autocritique les Linuxiens au lien de crier au complot de Microsoft à tout bout de champ. Et pourquoi que Microsoft? Ca me fait rire que les linuxiens voient Microsoft comme cupide et malsain et pas Apple qui lui se fait vraiment du fric sur le dos de la communauté du libre en propriétarisant UNIX mais ça, ça les dérange pas. Apple est 10 fois plus opaque et cupide que Microsoft mais les « libristes » préfèrent Apple, cherchez l’erreur… Combien de linuxiens j’ai vu passer sous Mac parce qu’ils en avaient marre de galérer sous Linux et ils avaient honte de reconnaître que Windows a ses bons côtés. Donc les Linuxiens passent d’un extrême à l’autre en ignorant la solution intermédiaire et équilibrée de Windows, entre le côté ouvert et interopérable et le propriétaire préinstallé. Ils passent de l’anarchie totale de Linux au verrouillage complet sous MacOS. Normal, logique…

    Linux n’a que deux vrais avantages sur Windows : 1 – il est gratuit, 2 – il est open source. Donc c’est une très bonne matière première pour des développeurs qui veulent faire leur propre système d’exploitation personnalisé et compilé par leurs soins pour des systèmes autonomes embarqués (en faisant bien gaffe de pas laisser de faille car c’est comme ça qu’on se retrouve avec des milliers caméras IP non sécurisées dans la nature par exemple) ou des serveurs bien spécifiques. Mais comme produit fini pour un usage bureautique générique sur PC faut arrêter le délire, Linux fait pas le job désolé. Et puis franchement niveau interface même Ubuntu censé être le plus « user friendly » c’est affreux. Je parle pas de l’esthétique pas terrible et pas personnalisable contrairement à Windows, mais plus grave de l’ergonomie nullissime d’Ubuntu. Rien n’est logique, c’est un fourre-tout sans nom. Certaines fonctions sont bien en évidence et d’autres pas. Et une bonne partie du système se configure en éditant des fichiers de config imbuvables à la main avec une navigation dans l’arborescence affreuse. Rien n’est simple sous Linux. Pour installer un programme faut souvent passer les commandes apt-get et télécharger des fichiers à l’aveugle. Les programmes en foutent partout, il y a x dossiers dans x partitions. Faires des sauvegardes de ses fichiers et programmes c’est une galère. Je comprends pas les Linuxiens en fait…

    Voilà c’était long mais tellement de contre-vérités et de propagande Applelienne et Linuxienne anti-Microsoft ont été répétées pendant des années. Le Windows-bashing c’est pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose en PC en fait. Ni les linuxiens ni les Appleliens ne s’intéressent vraiment à leurs machines, ils se foutent de ce qu’il y a dedans. Les CPU et les GPU ça les intéresse pas du tout et ils n’ont rien suivi de ce côté là pendant toutes ces années où la communauté gaming PC sous Windows a tiré vers le haut toute l’industrie. Aujourd’hui les consoles les plus puissantes tournent grâce aux puces AMD et Nvidia dont la communauté des gamers PC a rentabilisé la R&D et cela profite à tous aujourd’hui. Même les fameuses puces Adreno de Qualcomm qui équipent les smartphones Androïd sont issue de l’architecture Radeon de AMD qui a vendu sa partie mobile à Qualcomm en 2009 (Adreno, Radeon, pigé? 😉 ). Donc les API OpenGL ES et Vulkan sous Android vous le devez à la communauté PC et AMD en particulier. Mais DirectX12 honnêtement est plus impressionnant qu’OpenGL (pixels shaders etc…). Aujourd’hui sous Windows on en est au gaming en 4K (ou même plus si on veut en fait, j’ai vu the Witcher 3 tourner en 8K!!) et à la réalité virtuelle sous avec les HTC Vive, Oculus Rift et autres Windows Mixed Reality et des GPU qui crachent des centaines de teraflops pour animer tout ça. Où en est sous Linux?? Ah, Quake 3 Arena (1998) viens de sortir sous Ubuntu (2018)…

    Donc je déteste franchement Linux mais pas forcément les Linuxiens alors prenez-ça comme de la critique constructive et arrêtez de faire n’importe quoi (sérieux Linux part à la dérive) et surtout de raconter n’importe quoi sur Windows car c’est à vous mêmes que vous faites tort également.

Les commentaires sont fermés.