Révolte dans les rangs…..

Comme beaucoup de médias et blogs depuis hier, je tenais à aborder le sujet de l’augmentation du prix des livres vendus par internet et pour faire court cette fameuse loi anti-Amazon.

L’ami Manu alias Korben vient d’en causer dans un article et il y a de quoi rejoindre son opinion.

Même si je comprends très bien les difficultés auxquelles doivent faire face les librairies entre autre, j’ai totalement arrêté depuis de nombreux mois d’aller dans des boutiques physiques pour acheter mes livres, ma musique et mes films car j’en avais ras le bol de ne jamais trouver ce que je voulais.

Alors certes si à l’heure actuelle Amazon est celui qui s’en prend plein la figure, cela a été pour moi la solution m’apportant la certitude de toujours y trouver ce que je recherchais.

Que nos chers cravatés s’imaginent que ce soit avec des lois à la con comme cette dernière qu’ils règleront le problème des librairies est un euphémisme. Ils feraient mieux de faire preuve de davantage de psychologie eux qui ont soit disant un grand respect des français.

C’est pas en cherchant à rediriger le consommateur qu’ils redresseront la barre

Plus on me dit de faire une chose , plus on m’oblige à faire quelque chose et moins je le fais car je n’ai pas pour habitude d’être une gentille fifille obéissante car je décide des choses par moi-même.

Malgré cette nouvelle loi, je n’irai pas davantage dans les boutiques physiques et il est probable que nombreux sont les internautes qui feront de même. Pour moi ça ne changera absolument rien.

Alors laissons messieurs les députés et sénateurs rêver , ils ne font que reporter un problème et non le solutionner. Et ils perdent leur temps !

Vous êtes anti-Amazon ? Alors allez le crier ailleurs !

Advertisements

4 commentaires sur « Révolte dans les rangs….. »

  1. Bel article, Agnès !
    En effet, j’ai entendu parler de cette nouvelle loi et, tout comme toi, je ne changerai pas mes habitudes. D’abord, parce qu’on trouve ce que l’on cherche aisément, mais aussi, parce que c’est l’évolution qui veut ça. 🙂

    1. Pour moi, c’est une volonté de ne pas s’adapter de la part des libraires comme jadis l’industrie de (l’in)culture musicale l’a fait avec Hadopi.

      Le problème est que les libraires sont devenus des vendeurs et ne sont plus des conseilleurs. Et que les prix des bouquins papiers sont difficiles à justifier, surtout avec la quantité astronomique qui finit au pilon à chaque rentrée littéraire.

      1. Effectivement, le fait de tenter depuis un certain temps de justifier les prix du livre papier font qu’ils en arrivent à ne plus se trouver de raisons même si les libraires subissent eux-mêmes dès le départ la pression des éditeurs. On voit suffisamment de bons exemples de certaines librairies qui essaient de s’adapter pour que ça en inspire d’autres.
        Et de deux Christelle ! C’est pas une loi à la con comme dit si bien Korben qui va changer nos habitudes. Il faut juste souhaiter que Amazon ne plie pas bagage avec un ras le bol du gouvernement français car nous serions les dindons de la farce 😦

  2. Pour le moment, c’est précisément ce qui est prévu dans le projet de loi voté à l’Assemblée Nationale. La livraison des livres pourra rester gratuite mais, en revanche, les librairies en ligne ne pourront pas afficher un prix de vente comprenant la remise de 5 % autorisée chez les libraires traditionnels.
    Dans les résultats du sondage commandé par Amazon, on peut lire quand même que plus d’un français sur quatre (26 %) se déclarait favorable à « une modification de la loi, conduisant à une augmentation du prix des livres achetés sur Internet uniquement ».
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.