Un Genou à Terre de Wendall Utroi

Présentation de l’éditeur

Max jeune homme intelligent, vit depuis sa plus tendre enfance les brimades et l’exclusion. Alors qu’il effectue son service militaire, il va rencontrer son destin et son pire cauchemar.
Se battre, se résigner ? Lorsque le destin s’acharne même les plus forts abandonnent. Une descente aux enfers qui va le pousser dans ses derniers retranchements.
Pardonner, se venger, abandonner ou s’enfoncer dans un marasme indescriptible ?
Max va devoir faire ses choix !

Mon avis

Une histoire sur un thème malheureusement des plus actuels encore aujourd’hui. Etre un souffre-douleur.

D’abord guidée par la curiosité de la découverte tant du livre que de l’auteur totalement inconnus, une lecture qui est vite devenue un phénomène de l’auto-édition car en tête des ventes d’ebooks il y a peu et ce, sans la moindre promo, totalement magique !

L’auteur a su diablement bien travailler sur les multiples rebondissements et évolutions, ce qui nous rend addicts et est une belle performance pour un premier roman. Là je dis chapeau !

Une histoire qui permet également d’en tirer un certain enseignement et c’est le côté très positif de ce livre.

Wendall use d’un ton crédible qui fait que l’on a envie de connaitre la suite et pour le dire clairement, c’est hard de lâcher le bouquin.

Une lecture agréable et une histoire passionnante par un auteur de talent .

C’est LE livre à lire en ce moment !

Advertisements

3 commentaires sur « Un Genou à Terre de Wendall Utroi »

  1. Comment résumer ma réponse en quelques mots ? Tu as simplement visé juste dans ton article. C’est un livre largement plus intéressant que la palanquée de livres « commerciaux » sortis qui répondent à des effets de mode.

  2. Merci Agnès pour cette belle critique. Effectivement on peut parler de souffre-douleur, mais, pas seulement, j’espère toucher en fait les gens qui pensent être différends et qui ont bien raison. Comme tu le dis si bien, pour en tirer quelques enseignements. Merci pour les compliments qui me touchent infiniment.
    Croisons les doigts pour que les lecteurs aient le même ressentis.
    Merci, Wendall

Les commentaires sont fermés.