Sans Témoin de Patrick Philippart

Sans Témoin de Patrick Philippart (2)

Présentation de l’éditeur

17 juillet 2011. Désiré Bugeard, un notaire parisien unanimement apprécié, disparait après avoir trucidé son épouse et trois de leurs quatre enfants.
Juin 2012. Alors que le notaire et son fils ainé semblent avoir disparu à jamais, un SDF toxicomane est retrouvé mort dans une rue de Paris. Avec, au poignet, la Rolex du notaire.
Octobre 2013 : Dimitri Boizot se lance dans une enquête sur l’affaire Bugeard à la demande d’un éditeur qui veut publier un livre sur le sujet.
Cette enquête, la plus difficile et la plus sombre de sa carrière, va mener Dimitri aux confins de l’horreur.
Sans compter ses problèmes personnels et professionnels qui ne lui facilitent pas l’existence.

Mon avis

Lire un nouveau Patrick Philippart c’est comme un retour aux sources. Je me souviens lorsque j’ai découvert cet auteur en lisant Retour à Combergueil puis tous ses autres romans par la suite de l’impact qu’il m’avait fait. J’avais découvert un style,un ton,une imagination que j’allais suivre. Et je ne m’étais pas trompé. Tout ça pour vous dire qu’avec cette dernière lecture, cela a été des retrouvailles.

Sans Témoin fait partie de ces polars à ne pas manquer .Roman riche avec un réalisme assuré, il est fondamentalement utile d’y découvrir à quel point on peut arriver à résoudre des énigmes avec pas grand chose.

Dimitri Boizot, journaliste un peu paumé et malchanceux voir maladroit attire à lui les enquêtes comme un aimant un peu malgré lui. Il fait parfois quelques erreurs de choix et s’en aperçoit très vite à moins que la vie se charge de lui montrer que ses décisions ne sont pas les bonnes.

Cette nouvelle intrigue l’amène encore à se retrouver dans la mouise. On voit un journaliste qui évolue, qui ne démord pas peu importe les risques. Des rencontres et du vécu l’amène à des changements tant personnels que professionnels qui comme d’habitude ne seront pas forcément les bons. Mais un personnage principal davantage creusé ce qui est un bon point pour l’auteur.

Un des autres personnages, Paul Vendroux, indispensable dans son rôle de flic et pote de Dimitri Boizot se montre moins présent dans cette aventure et c’est peut-être un peu dommage car il a toute sa place et est d’une importance capitale pour le journaliste.

Je ne vous cacherai pas qu’avec cette nouvelle aventure du journaliste, je me suis régalée et suis arrivé trop vite à la fin. Cela a donc été un excellent moment de lecture car retrouver le coup de pate maison de l’auteur ,c’est bon !

C’est agréable de lire d’excellents polars de ce genre, d’y trouver des énigmes d’une grande simplicité mais très ordonnées. L’auteur a su évoluer dans son travail et ça se retrouve maintenant dans la qualité de son récit.

Un détail qui a son importance et qui mérite d’être signalé, j’ai relevé qu’un véritable travail de correction avait été fait et refait,les fautes d’orthographe étant quasi inexistantes.

Un ensemble passionnant rudement bien ficelé qui entretient le suspense, un jeu de manipulation avec le lecteur qui se retrouve comme dans les aventures précédentes.

Bravo à Patrick pour un travail d’une telle qualité, sa saga des aventures de Dimitri Boizot est aussi addictive que celles de Rossetti & MacLane (Jérôme Dumont), Cauchemar (Eric Hurtrez) ou encore Thomas Fiera (Jean-Baptiste Ferrero).

Plongez dedans, vous n’en ressortirez pas de sitôt !

Publicités

2 commentaires sur « Sans Témoin de Patrick Philippart »

Les commentaires sont fermés.