Au nom de Clara de Patrick Philippart

 

Présentation de l’éditeur

Clara avait neuf ans, et la vie devant elle. Un avenir radieux, forcément radieux, lui était promis.
Mais l’incompétence et l’indifférence coupable d’une série de gens en avaient décidé autrement. Ils se moquaient pas mal de la vie d’une petite fille inconnue. Ils avaient leurs propres problèmes, qui occupaient tout leur temps. Dans leur cœur, il n’y avait pas de place pour l’empathie. Et puis, ils savaient que, dans la grande majorité des cas, tout finit par s’arranger de soi-même.
Les grandes vacances approchaient, les esprits étaient déjà loin de Paris, du côté des plages ensoleillées. Si le cas de Clara n’était pas résolu à la rentrée, il serait toujours temps d’y mettre davantage de moyens. Mais le cas de Clara n’allait pas se résoudre seul. Au contraire…
Ce matin-là, lorsque Dimitri Boizot entra dans la salle de rédaction de L’Actualité, il se précipita en entendant sonner son téléphone de bureau. Il ne pouvait pas se douter que cet appel allait changer sa vie. Pourtant, à l’autre bout du fil, la voix de cette femme n’avait rien de menaçant. Elle était juste un peu trop aigüe, avec un zeste d’accent picard.
Cette nouvelle enquête de Dimitri Boizot permet aux lecteurs de le retrouver dans le job qu’il affectionne le plus, celui de journaliste d’investigation.

Mon avis

Retrouver l’écriture de Patrick Philippart mais également son célèbre personnage journaliste Dimitri Boizot est un plaisir dont je ne me priverais pas.

A chaque fois que je commence un nouveau livre de l’auteur, j’ai toujours ce souvenir qui revient, le plaisir énorme quand j’ai découvert les premières enquêtes de l’ami Boizot..

En me lançant à la lecture d’Au Nom de Clara, je m’attendais à retrouver certaines qualités de l’auteur mais autant que ça, non ! Patrick m’a une fois de plus surprise en voyant large et donc j’en ai pris plein la figure, quel pied !

Cette dernière aventure de Dimitri Boizot fait immanquablement partie des polars à lire en cette période estivale tant on sent l’investissement de Patrick impressionnant.

L’auteur a eu cette idée magnifique de mettre en avant un véritable travail d’équipe avec le côté purement policier de terrain et des médias plutôt que le côté légèrement solo habituel de son personnage principal qu’est Boizot. Et c’est cela qui donne autant autant de puissance au livre. C’est une idée à maintenir pour les aventures suivantes.

Je ne vous cacherai pas qu’avec cette nouvelle aventure du journaliste avec l’esprit d’équipe dont je parlais, je me suis régalée mais suis arrivée trop vite à la fin.

Captiver le lecteur est une chose ardue pour un auteur, Patrick Philippart réussit cela brillamment en mettant l’accent sur le travail de fond qui apporte toujours ce petit zeste de charme. Savoir jouer autant et aussi bien avec le lecteur reflète parfaitement tout le talent que nous lui connaissons. Chaque nouveau livre apporte son lot d’évolutions et celui-ci permet d’en découvrir un véritable florilège. Du grand Philippart !

Un ensemble passionnant rudement bien ficelé qui entretient le suspense jusqu’au bout.

Bravo à Patrick pour un travail d’une telle qualité, comme je le dis à chaque fois sa saga des aventures de Dimitri Boizot est aussi addictive que celles de Rossetti & MacLane (Jérôme Dumont), Cauchemar (Eric Hurtrez) ou encore Thomas Fiera (Jean-Baptiste Ferrero).

Filez-vite pour ne pas manquer ce bijou !

Publicités

Un commentaire sur « Au nom de Clara de Patrick Philippart »

Les commentaires sont fermés.