L’inconscience du danger

Comme certains d’entre vous le savent, je suis amenée à faire régulièrement la route Chalon-sur-Saône Nevers (où l’inverse) par Autun et Château-Chinon et je voulais aborder la dangerosité de nombreux conducteurs auxquels je suis fréquemment confrontée.

Que vient faire un tel sujet sur un blog littéraire me direz-vous ? Eh bien tout simplement parce que je tiens à dresser certaines constatations. Même si personnellement, il est capital pour moi d’avoir une conduite conforme à la loi, le danger peut venir d’ailleurs malgré tout et une bonne conduite n’est plus suffisante pour échapper à de nombreux dangers au volant.

Dressons la liste des infractions que je constate le plus fréquemment sur cette route :

– excès de vitesse

– dépassement sur ligne fermée

– non-respect des distances de sécurité

– grillage de feux rouges

– grillage des stops

– dépassement en agglomération y compris dans les petits villages

– conducteurs ivres roulant en plein milieu de la route et en zig-zag

– dépassement malgré une voiture arrivant en face

– dépassement en côte et dans les tournants

– absence de clignotant devenu malheureusement une option

– queue de poisson

– klaxon et appels de phares car ne roulant pas assez vite (à la vitesse des autres)

J’en aurais tellement d’autres que je m’arrête là. Les trois premiers étant les plus fréquents.

Tout cela me sidère, tant d’inconscience des dangers. Les conducteurs n’ont pas deux minutes de patience au volant et se croient seuls au monde ou ayant le droit de faire ce qu’ils veulent sur cette route d’ailleurs réputée dangereuse du fait des lacets de la vallée du Morvan.

Il y a vraiment des PV et des retraits de permis qui se perdent sans parler des condamnations pénales.

Décidément ce trajet semble être le lieu de rassemblement des inconscients de tout âge, homme et femme. Et cela me rend furax!

Quoi faire quoi dire ? Un article de blog et restez prudent(e) au volant.

Publicités

4 commentaires sur « L’inconscience du danger »

  1. Si tu es une femme, tu es aussi « plus victime » non ? Genre le gros beauf derrière te dépasse, voit une nana donc queue de poisson systématique ?

  2. Bonjour, j’ai hélas fait le même constat,… Ce qui avait motivé ceci à l’époque: http://iceblog.free.fr/index.php?article64/lettre-automobilistes
    Chaque jour de pluie ou de neige, je peste contre le laxisme, plutôt que les radars bien inutiles, sinon pour rappeler qu’il existe des règles . Il suffit de quelques uns pourquoi…d’autres fassent pareil, etc. J’ai eu la chance par mon métier de voir ce qu’un crash à 50km/h contre un mur peut faire. Pour certains, c’est tout les jours qu’il faudrait passer cela devant leurs yeux.

  3. Je ne savais pas que tu connaissais Nevers, pour la route de Chateau-chinon c’est vrai qu’elle n’est pas formidable, je la prenais pour aller faire un tour au Haut Folin durant l’hiver mais c’était avant.
    A pluche voisine.

  4. Comme tu as raison, Agnès ! Le danger est partout sur une route et je n’arrête pas de dire à mon fils d’être prudent parce que, ce sont généralement ceux qui provoquent les accidents, qui s’en sortent comme par miracle. A croire qu’il y a un dieu de l’alcool.
    C’est bon de rappeler que la prudence est de mise dès qu’on s’installe derrière un volant. 😉

Les commentaires sont fermés.