Dans Les brumes du mal de René Manzor

Résumé

La mère de Tom est morte, et Tom a disparu.
Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassi- née et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meil- leurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n’était ni l’argent, ni le sexe, ni la vengeance, ni même l’amour ?

Mon avis

J’avais découvert l’auteur avec ses précédents succès que sont Les Ames Rivales et Celui dont Le Nom N’est Plus et sans surprise il me fallait aller à la découverte de Dans Les Brumes du Mal dont j’ai terminé la lecture voici quelques semaines (oui oui j’ai du retard dans les chroniques lol).

L’auteur nous propose une histoire passionnante avec une intrigue palpitante qui pourra surprendre en réunissant de nombreux ingrédients pour faire de ce thriller une réussite.

On se retrouve face à une justesse de l’exploitation des personnages et des situations même si j’irais jusqu’à dire un certain vice de la part de l’auteur ce qui lui permet de mener à bien son jeu de manipulation du lecteur. Tout est habilement travaillé et à la lecture ça se sent véritablement.

On est happé par le tourbillon de l’ambiance noire et glauque avec de nombreux rebondissements et un tel suspense qui vous montreront la parfaite maitrise de René Manzor.

Avec une certaine simplicité et une efficacité assurée, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout de cette histoire au scénario bien ficelé duquel il est difficile de s’échapper tel une toile d’araignée.

Quand au rythme, aucun temps mort, aucun répit pour le lecteur entre la puissance et l’intensité du début à la fin, avec une franche montée d’adrénaline sur un final aussi grandiose qu’inattendu !

Un roman ambitieux pour lequel les superlatifs ne manquent pas tant celui-ci est traversé d’un puissance rare.

Un thriller magistral jouissif que je vous conseille sans attendre !

Publicités

Un commentaire sur « Dans Les brumes du mal de René Manzor »

  1. Encore une chronique qui me donne envie de connaître l’auteur.
    Cette fois, si je choisis d’acheter le livre, ce sera en version papier pour offrir à ma correctrice qui est friande de ce genre. Et je pense que ma liseuse va encore souffrir. 😉

Les commentaires sont fermés.