Une petite fille aux cheveux roux de Patrick Philippart

Résumé

En arrivant un matin au journal où il travaille, Dimitri Boizot découvre une enveloppe destinée à son rédacteur en chef. À l’intérieur, une lettre anonyme annonçant que son compagnon a été enlevé. Pour le revoir vivant, Étienne Drichon doit… tuer son propre père.
C’est le début d’une enquête au cours de laquelle Dimitri Boizot va devoir faire équipe avec son supérieur hiérarchique, avec qui il a toujours entretenu des rapports houleux.
Mais quelle peut être la relation entre ce chantage et la petite fille aux cheveux roux qui a fourni son titre à cette nouvelle aventure du journaliste Boizot ? C’est ce que le lecteur découvrira au terme d’une histoire haletante, qui met à nouveau en scène un journaliste attachant, qui a déjà conquis plus de 80.000 lecteurs, et dont les enquêtes sont toujours frappées du sceau de l’originalité.

Mon avis

Retrouver Dimitri Boizot et les autres personnages habituels ainsi que la plume de Patrick Philippart est toujours un plaisir dont je ne me prive jamais car je sais toujours à l’avance que des surprises seront au rendez-vous. Et une fois de plus je ne me suis pas trompée.

Je dois vous avouer que j’ai d’abord eu besoin d’une petite discussion avec Patrick Philippart avant d’écrire cette chronique car je ne voulais pas prendre le risque de fausser mes impressions qui se sont révélées justes.

Cette nouvelle enquête du journaliste auquel les lecteurs se sont habitués a de quoi surprendre dans son déroulé mais aussi au niveau des idées.

Du fait du démarrage de l’histoire dans laquelle j’ai eu du mal à rentrer, ma première impression a été que Patrick avait dû en baver pour l’écriture et l’organisation de la structure générale. J’ai senti également une prise de risques que l’auteur a voulu assumer avec obstination et entêtement.

On retrouve la même application à travailler le suspense, quel plaisir sur ce point là. L’habileté de l’auteur nous offre décidément toujours la même maitrise. Avec un bon rythme, cela ne peut que porter les lecteurs jusqu’à l’aboutissement qui en surprendra plus d’un(e).

Je regrette néanmoins que le côté journalistique de Dimitri Boizot soit un peu mis de côté pour cette intrigue ainsi que la présence réduite du frère du journaliste et des enquêteurs dont Vendroux. Mais l’arrivée de Boizot Jr compense en émotion.

Vous l’aurez compris, un léger manque d’enthousiasme de ma part pour Une petite fille aux cheveux roux qui ne restera sans doute pas parmi les meilleurs de l’auteur mais les afficionados ne passeront certes pas à côté.

Un bon polar à lire !

Publicités

2 commentaires sur « Une petite fille aux cheveux roux de Patrick Philippart »

  1. Je n’avais jamais entendu le nom de cet auteur auparavant. Il y en a tellement et qui ont du talent que finalement ça nous complexe un peu. Un salut amical à Agnès qui soigne son écriture avant la publication sur le blog (on la sent appliquée) et bisous à Christelle en passant.

Les commentaires sont fermés.