Nostradamus: Le trésor de Anna Khazan


Résumé

Les yeux gris tourterelle de Michel scintillaient d’excitation. Il se mit à chuchoter :
– J’ai appris de la conversation entre mon père et Monsieur le consul de Brueil, qui est passé à la maison hier matin, que la veille il s’était produit un éboulement de pierres du côté nord-ouest de l’enceinte et que cela leur demanderait plusieurs jours afin de rassembler les deniers et d’engager les maçons pour réparer les dégâts. N’est-ce pas un cadeau tombé du ciel ?
Antoine restait impassible, Baptiste hésitait sur le sens à donner aux propos de Michel.
– Qu’en dites-vous ?
– Mais qu’est-ce que cela peut nous faire ? s’enquit enfin Baptiste.
– Tu ne vois pas ?
– Non.
– Ventre du pape ! À partir de cette nuit, les astres favoriseraient l’enrichissement et avant-hier il s’est formé une brèche dans le mur de l’enceinte. C’est la Providence qui nous l’envoie ! J’en suis convaincu ! Nous pourrions sortir de la ville par ce trou à la faveur de la nuit et déterrer le trésor par nous-mêmes ! La muraille extérieure est basse et facile à escalader et après, nous n’avons qu’à contourner la ville et à suivre la grand-route !

Mon avis

Après son encourageant et intéressant premier roman l’Enchanteresse, quel bonheur ce fût de retrouver son auteur Anna Khazan après sa longue absence de la scène littéraire.

Rentrer dans l’histoire de Nostradamus, le trésor n’a pas été chose facile pour moi car ce n’est habituellement pas mon genre de lecture mais je tenais à lire ce court roman de 80 pages. Et quelle ne fût pas ma surprise !

L’auteur a pas seulement évolué dans son écriture, elle a su trouvé les outils pour faire de son roman une publication de grande qualité.

On sent véritablement le plaisir d’Anna à écrire voir qu’elle s’amuse. Une impression positive hyper dominante jusqu’à la fin qui en devient communicative.

Chaque mot est pesé, réfléchi  ce qui nous entraine à faire la constatation d’un style très soigné très appliqué. Pour faire dans la familiarité, j’ai poussé un gros waouh !

Ce que j’ai trouvé intéressant également, ce fût de lire l’adresse de l’auteur quand à l’exploitation de ses personnages. Ni trop ni pas assez mais surtout très bien avec un juste dosage.

Anna a sû merveilleusement bien retranscrire l’ambiance de la vie de Michel et ses petits camarades. Chaque page m’émerveillait l’une après l’autre car je sentais que j’étais dans un livre attachant  et très vivant.

On sent également l’aise et la facilité avec lesquelles l’auteur a écrit ce début de saga. Un sujet qu’elle semble connaitre sur le bout des doigts.

Un ensemble excessivement bien travaillé qui nous amène une nouvelle Anna. On attend la suite.

Une belle réussite qu’il serait dommage de manquer !

Publicités

2 commentaires sur « Nostradamus: Le trésor de Anna Khazan »

Les commentaires sont fermés.