Une Soirée si Douce de Patrick Philippart

Résumé

Victoire Daret avait trente-cinq ans. Cette jeune ophtalmologue entretenait avec ses patients une relation de confiance qui lui valait une flatteuse réputation. Trois mois plus tôt, le jour du printemps, elle avait rencontré un homme dont elle était très amoureuse. Après quelques déboires, elle était persuadée d’avoir enfin trouvé la perle rare.
En cette si douce soirée du mardi 27 juin, elle aurait tellement aimé qu’il restât à ses côtés pour la nuit, mais sa femme l’attendait. Il lui avait juré qu’il allait la quitter. Ce n’était plus qu’une question de jours. Mais Victoire Daret ne connaîtrait jamais le bonheur d’une vie à deux.
Il était écrit que cette si douce soirée serait sa dernière…
Voici le huitième tome des enquêtes de Dimitri Boizot, ce journaliste parisien à l’intuition souvent pertinente. Cette fois, l’enquête qu’il va devoir mener le touche particulièrement, puisque son frère aîné, Simon, se retrouve suspecté de meurtre.
Des dizaines de milliers de lectrices et de lecteurs ont déjà été séduits par les précédentes enquêtes de Dimitri Boizot.
Chacune d’elles constitue d’ailleurs une histoire complète. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir lu les ouvrages précédents pour apprécier cette « Soirée si douce… » qui vous réservera des surprises jusqu’au dernier chapitre.

Mon avis

Retrouver le personnage de Dimitri Boizot et l’écriture de Patrick Philippart fût un immense plaisir comme à chaque fois mais j’étais loin de m’attendre à ce que j’ai découvert.

M’attendant à des surprises, j’y suis allé de manière un peu réservée dès le début et je dois dire que j’étais dans l’erreur tant les surprises dès le départ sont partout.

L’auteur vous en met plein la vue sur les personnages, les lieux, la structure générale de l’histoire. Il est littéralement brillant sur ce jeu de manipulation auquel il se livre avec ses lecteurs.

En nous emmenant en permanence sur une collection de fausses pistes, on se demande quand va-t’il s’arrêter. Il entretient donc de manière rayonnante le suspens jusqu’à la fin.

En découvrant ces nombreuses surprises page après page sans parler du plaisir de l’auteur qu’on sent véritablement vibrer, on se dit qu’une telle maitrise est rare.

Patrick Philippart nous montre avec ce T8 à quel point il peut aller loin et je dois dire que je suis bluffée.

Une véritable réussite et sans doute le meilleur de ses livres !

Indispensable à lire.

Publicités

2 commentaires sur « Une Soirée si Douce de Patrick Philippart »

  1. T8…que de pièces pour ce journaliste. Il faudrait que je lise tout ça ? Et en même temps le pitch paraît si banal… Tu m’intrigues ?

Les commentaires sont fermés.