Madame La Flic d’Enzo Bartoli

Synopsis

Dans le civil, c’est « Magalie Bouvet ». Quadra, divorcée, un lardon. Au boulot, c’est « Madame la flic ». Commandant au sein de la police judiciaire parisienne, au 36, et chef d’un groupe antiterroriste.Enfin, plus tout à fait. Ça, c’était avant. Avant que je m’en fasse virer pour une connerie, une mauvaise rencontre. Je ne regrette pas, pas vraiment, car ma reconversion forcée a ses avantages, dont celui de me faire voir du pays. Et puis l’action est toujours là. Je suis juste débarrassée des lourdeurs administratives de mes anciennes fonctions.Le surnom est resté. J’aime autant. Il a le mérite d’annoncer la couleur.

Mon avis

Retrouver le petit dernier d’Enzo Bartoli était un véritable plaisir malgré une liseuse qui déborde. Avec Madame La Flic, il s’agit d’un retour à l’autoédition pour l’auteur.

Comme vous le savez, j’étais en manque de bons polars et thrillers après quelques lectures hors de ma zone de confort et ce livre me laisse avec le regret de l’avoir fini.

Enzo Bartoli nous offre une héroïne Magalie Bouvet alias Madame La Flic drôle sympathique et surtout efficace dans son travail à laquelle on s’attache.

Une histoire qui démarre tambour battant question de nous donner déjà une idée de la température et de l’atmosphère bien qu’on s’apercevra vite à quel point l’histoire est très bien construite.

L’auteur nous offre l’occasion de voyager avec les autres personnages au gré de l’enquête entre Paris, la Grèce et la Pologne et beaucoup de lecteurs lectrices adorent ça.

Enzo Bartoli nous faire rire avec l’humour qu’on lui connaît et ce jeu de surnoms et familiarités concernant tant les personnages que les lieux tout au long du livre. J’ai adoré le lardon, ça m’a fait mourir de rire.

Une fois de plus, l’auteur nous montre à quel point il est toujours en mesure de nous offrir des livres passionnants avec une qualité de travail qui n’est plus à prouver depuis longtemps.

Avec un bon suspense, l’histoire est prenante pour n’en décoller qu’au mot fin.

Un livre très abouti et surtout original à ne manquer sous aucun prétexte pour un bon moment de lecture.

Un véritable coup de cœur !

PS: en promo actuellement et participant aux Plumes Francophones

Différente de Damien Leban

Synopsis

Dans cette nouvelle de genre thriller, vous serez entre les mains de Rick Anderson, un tueur en série à la recherche d’une nouvelle petite amie. Un mec fort sympathique, vous verrez…
Son seul problème ? Sa nouvelle voisine, une fillette… différente.

Mon avis

Il est rare sur le blog qu’il soit question de nouvelles surtout dans les chroniques mais celle-ci se devait d’y figurer.

L’auteur Damien Leban a surpris en publiant différente car tous les auteurs ne sont pas adeptes d’un tel exercice qui n’est jamais évident de par les difficultés que cela impose comme le développement sur une longueur limitée.

Une histoire dans laquelle on découvre de l’émotion, du suspense et l’essentiel des codes du genre thriller, suffisant pour vous happer jusqu’à la fin.

On voit qu’en très peu de pages (une trentaine), Damien a su organiser une structure générale parfaite pour faire son effet. Et on ressent le plaisir de l’auteur qui ressort dans son travail d’écriture ce qui montre le contrôle, la justesse et la maitrise qu’on lui connaît dans ses romans.

Avec une ambiance bien présente, l’efficacité est au rendez-vous et c’est tant mieux. Les lecteurs et lectrices apprécieront de se retrouver captivés.

Mission accomplie et réussie pour l’auteur.

Toujours gratuite, une nouvelle indispensable à découvrir !

 

Une maison oubliée de Sandrine Barbier Lombardy

Synopsis

Un village énigmatique, Malauzat, petit hameau de 1000 habitants situé en plein cœur de la chaine des puys, chargé d’histoires oubliées.
Une disparition d’enfant au sein même des murs du château de ce village.
Une jeune journaliste qui revient dans sa maison natale, une bâtisse vieille de 250 ans, située à quelques centaines de mètres de l’édifice.

Lucie, éditorialiste dans la rubrique « Festivals » du quotidien national Le Parisien en province, revient passer l’été dans la maison familiale qui l’effraie depuis toute petite.
C’est avec Olivier, lieutenant de police chargé de l’enquête, qu’elle va tenter d’élucider la disparition de Chloé, 4 ans.
Mais ce retour dans son village natal ne sera pas sans conséquences. Les fantômes de Malauzat, des âmes meurtries que le village tout entier a préféré oublier au fil des années, viendront l’aider à résoudre cette disparition et briser une bonne fois pour toute la malédiction de Malauzat.

Mon avis

Quand certaines lectrices m’ont parlé de ce livre, il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité car correspondant tout à fait à mon environnement favori : maisons / manoirs pleins de mystères, hantés et le résumé de l’histoire a fini de me convaincre.

Ce court roman m’a permis d’en découvrir son auteure Sandrine Barbier Lombardy. Je devais donc m’attendre à tout d’où ma petite réserve habituelle.

L’histoire nous emmène en Auvergne pour un retour aux sources d’un des personnages ce qui offre une sensation de voyage.

Les nombreux mystères entourant le château du village agit comme un aimant sur les lecteurs. Nous nous retrouvons happés par le suspense démarrant très vite et très fort et bien entretenu tout au long du livre.

L’auteure a su travailler minutieusement la qualité de ses dialogues ce qui rend doublement captivant ce livre.

Une intrigue passionnante dont l’enquête bien menée apporte un zeste de romance ce que certains apprécieront

La malédiction et les mystères planant, les pages se tournent non-stop avec un plaisir ascendant.

Sandrine montre une belle maitrise pour un style tout en simplicité et aéré avec une justesse des choses. Nul doute que l’avenir s’annonce prometteur pour elle.

Une belle plume tout simplement pour un ensemble offrant beaucoup de plaisir pour ce bon moment de lecture.

Une belle réussite à découvrir.

Observés de Cetro

Synopsis

Changer de vie, partir, fuir ses problèmes.

Ibrahim fait le choix difficile, pour sa famille et lui-même, de déménager, de traverser la France pour laisser loin derrière eux les tourments qui les rongent.

À leur arrivée dans cette nouvelle maison, déjà riche d’Histoire, tout paraît se présenter sous les meilleurs auspices, chacun voit dans ce changement radical une occasion de se reconstruire.

Pourtant, un regard extérieur, inquisiteur et violateur, viendra très vite remettre en question cet équilibre qu’ils pensaient avoir enfin trouvé et raviver leurs vieux démons.

Mon avis

C’est avec beaucoup de regrets que je referme ce livre. Oui vous avez bien lu !

J’ai commencé à lire Cédric Veto alias Cetro dès ses débuts et nombreux  pour ne pas dire tous sont les romans de l’auteur à figurer sur la liseuse.
Avec la publication de ce nouveau manuscrit, je n’ai pu patienter davantage pour retrouver l’un des chouchous du blog.

En plongeant dans cette histoire au démarrage joyeux et gai, l’auteur nous emmène dans le Médoc en compagnie de Ibrahim, Eileen et Sohan leur jeune fils.

Cetro nous ayant habitué à différents styles jusque là entre drame, romans noirs et émotions, on constate une fois de plus à quel point celui-ci sait mettre en avant des faits de sociétés ou familiaux au travers de ses histoires.

Au fur et à mesure des pages, l’auteur fait naitre un suspens allant crescendo qui ne lâchera plus les lecteurs jusqu’à la fin du livre. Cetro joue avec les nerfs de son lectorat !

On s’attache aux personnages de cette petite famille, leurs émotions très présentes et exploitées tel qu’il le faut ni plus ni moins. Comme toujours avec Cédric, on reste dans le contrôle et la maitrise avec néanmoins un sentiment plus léger qu’est son naturel. Bref, une mécanique bien huilée jusqu’à la dernière page.

Observés est une histoire passionnante mais pas seulement un roman rempli de suspense, il est également un ouvrage mettant en avant de manière brillante deux faits de société : le voyeurisme et la vengeance.

Un livre que je vous conseille fortement pour ce véritable coup de cœur.

Une vie volée de Sandrine Colmet

Pitch

Tom, dont la vie a basculé du jour au lendemain a beaucoup de mal à accepter son handicap.
Il vit maintenant dans un centre spécialisé, cloué dans un fauteuil roulant.
Qu’a-t-il bien pu se passer ?
Je me doute que vous voulez le savoir…
Préparez-vous, au fil des pages de ce roman noir, à découvrir sa terrible histoire.

Mon avis

Après avoir découvert Sandrine Colmet qui avait marqué mon année 2020 avec l’Emprise, il était temps de découvrir cette dernière publication.

De par le livre choc précédent, je me suis lancé à la lecture de ce petit dernier avec une certaine réserve s’expliquant par mon côté sans doute trop exigeante.

Une histoire qui commence dans une simplicité déconcertante avec un triste quotidien. On sent dès le début que le livre aura pour feuille de route les émotions ce qui est adroit pour toucher non stop les lecteurs là où il faut.

On voit une belle évolution du travail d’écriture de Sandrine en notant  une justesse et une précision dans le texte, chaque mot écrit est pesé, réfléchi ce qui montre un véritable contrôle et une maitrise parfaite. C’est impressionnant.

Les variations entre émotions positives et négatives montre une gestion minutieuse de ce genre de ressenti. L’auteure a su également se montrer sensée quand à l’exploitation de ses personnages qui au travers des nombreux rebondissements ressort à la perfection.

Les émotions intervenant si fréquemment que ça pourrait laisser cette sensation de ressembler à un livre témoignage mais tout est tellement bien exploité, justifié, équilibré qu’au fur et à mesure que les pages se tournent, on s’éloigne de cette sensation.

Pour ce roman noir, pas forcément facile de mettre des mots sur les maux mais l’auteure sait diablement bien rester réaliste et traite les choses avec pudeur.

Un livre percutant et bouleversant à lire absolument !

Où suis-je tombé ? de Jean-Baptiste Van Dyck

Pitch

Avril 1957. Après un divorce difficile, Eugénie de Poudrey et son fils Léopold s’offrent un nouveau départ au soleil, loin de la capitale et des problèmes familiaux. Le duo emménage tambour battant dans leur nouvelle et magnifique maison du midi située près de la frontière espagnole.
La découverte des lieux émerveille les nouveaux habitants, mais rapidement le doute s’installe concernant la bâtisse et ses anciens propriétaires. Peu de temps après, Léopold disparait mystérieusement lors d’une sortie dans les environs…
Désemparée, Eugénie va alors tout mettre en œuvre pour retrouver son enfant et découvrir la vérité au sujet de la maison, soutenue par Geoffroy le domestique catalan aux petits soins et au passé énigmatique.

Mon avis

J’ai pris conscience de l’énorme retard que j’avais dans mes chroniques, il est donc temps d’essayer de recoller au rythme.

Je souhaitais vous parler du dernier livre de Jean-Baptiste Van Dyck qui est un court roman et que j’avais eu le plaisir de lire courant février. Un auteur découvert par hasard et auquel j’ouvre bien volontiers les portes de Destination Passions habituellement peu tourné vers de nouveaux auteurs du fait de son côté intimiste.

La grande surprise est que ce livre m’a totalement sortie de ma zone de confort que sont les polars et thrillers et je ne le regrette pas.

Le premier point que j’ai noté est une cover vraiment réussie et collant parfaitement à l’histoire.

Dès le début de cette lecture , je me suis retrouvé touchée par l’amour inconditionnel entre le jeune Léopold et sa maman. Une chose qui touchera sans doute beaucoup des lecteurs/lectrices de l’auteur.

Et comme nouveau livre et nouvel auteur, je suis allée de surprise en surprise.

On découvre vite une plume précise et poétique d’autant plus intelligente et vivante. En gros Jean-Baptiste lâche d’entrée de jeu ce qu’il faut pour saisir les émotions de son lectorat.

La puissance de ses mots  touche là où il faut comme il faut avec une justesse et une maitrise admirables.

Une histoire qui est un véritable voyage avec du suspens, de l’émotion, des découvertes, des révélations qui font ressortir de belles valeurs. Une jolie leçon de vie !

Et pour beaucoup, vous ressortirez de cette lecture avec l’envie  de vous plonger dans du Jules Verne tant l’auteur a su jouer sur l’ambiance.

Un véritable coup de cœur pour ce roman magnifique.

Jean-Baptiste Van Dyck fait partie de ces auteurs prometteurs à surveiller que je vous conseille.

Facebook de l’auteur

Twitter de l’auteur

Petits Arrangements en Famille de Patrick Delouvée

Résumé

Toute vérité n’est pas bonne à dire, à ses parents bien sûr, quand on a 17 ans… mais à plus forte raison à la police !
C’est ce qu’a pensé Cécile, impatiente d’être majeure en cette année 1974 quand tout a commencé.
Il faut dire que fréquenter un homme de 21 ans plus âgé, quand on est lycéenne, peut exposer à pas mal de problèmes.
Surtout, quand l’homme en question est retrouvé mort après une balade « romantique » en forêt…
Commence alors pour Cécile une lente descente aux enfers…
Les petits arrangements en famille suffiront-ils à sauver les apparences ? Pourront-ils résister à l’épreuve du temps ?
À moins que la vérité ne revienne comme un boomerang, 15 ans plus tard…
L’univers de cette famille tourmentée vous emmènera jusqu’à la dernière page, dans un suspense au rythme effréné.

Mon avis

Je vous avais déjà parlé des trois précédents ouvrages de l’auteur Patrick Delouvée et ce quatrième n’allait pas faire exception à la règle.

On rentre dans une histoire surprenante avec la particularité d’un début qui se veut tranquille. L’auteur nous immisce dans la vie de Cécile dont le personnage surprendra tout au long du livre.

L’auteur a su soigner beaucoup de points avec sa parfaite maitrise devenue une habitude car arrivé à maturité et lui apportant le plaisir de faire ce qu’il veut avec ses lecteurs. Il sait tellement bien jouer avec eux et les rendre addicts !

Les personnages, les lieux, les faits et l’ambiance sont travaillés de manière millimétrée. C’est précis, soigné et diablement bien ordonné ce qui vous offre divers ressentis des plus agréables car on traverse beaucoup de suspense, d’émotions et bien évidemment de plaisir.

Avec une certaine simplicité et une efficacité assurée, l’auteur nous tient en haleine jusqu’au bout de cette histoire au scénario bien ficelé de laquelle il est difficile de s’échapper tel une toile d’araignée.

L’atmosphère qui se veut perturbante reste d’une efficacité redoutable accompagnée d’un rythme sans temps mort.

Quoi qu’il en soit, le titre reste bien trouvé tout en se posant certaines questions car abordant un sujet d’actualité troublant.

Un ensemble passionnant à ne manquer sous aucun prétexte.

Bonne lecture !

 

Un Nouveau Départ de Christelle Morize

Pitch

Divorcée depuis cinq ans, Jane voit sa vie chamboulée quand elle se fait virer de son poste d’assistante d’édition quelques semaines avant les fêtes de fin d’année. Son quotidien est déjà difficile à supporter avec les reproches perpétuels de sa fille Charlie. L’adolescente ne lui pardonne pas d’avoir refusé une seconde chance à son père. Déterminée à reprendre sa vie en main, Jane décide de quitter Los Angeles pour retourner vivre dans sa ville natale au Montana, malgré les protestations de Charlie. Entre le remariage de Brett, les bouderies incessantes de sa fille et les curieuses prédictions d’une vieille femme, Jane n’est pas au bout de ses surprises.

Mon avis

Quel plaisir de retrouver l’auteure avec néanmoins une petite réserve de ma part du fait d’une sortie de ma zone de confort que sont les polars et thrillers.

Une histoire passionnante qui s’ouvre avec des problèmes de couple et professionnels. Mais nous avons droit également à de nombreuses choses qui se passent au fur et à mesure que l’on tourne ces pages.

Christelle Morize a frappé un grand coup avec ce livre tant nous notons une belle évolution dans la qualité de son travail d’écriture. Celle-ci nous propose une histoire très aérée avec de cours chapitres et paragraphes.

Le travail sur les personnages est vraiment soigné ce qui permet d’aller de découvertes en découvertes. Les idées restent très organisées avec une structure générale impeccable. Et on découvre un véritable travail de correction sans parler de la cover qui est tout simplement superbe.

Dans le ressenti, sachant que nous nous retrouvons face à une histoire de famille qui évolue beaucoup dans le positif tout au long du livre, cela laisse cette sensation de feel-good qui fait du bien.

Les prénoms et noms de tous les personnages sonnent bien et sont très bien trouvés, le genre de détail sur lequel on ne s’arrête pas forcément et c’est un tort puisque cela a son importance.

Tout est sous contrôle avec une maitrise absolue, cela en est véritablement impressionnant sans compter le point fort de l’auteure : le dosage des choses qui reste très présent.

Chapeau bas l’artiste !

Une histoire de saison dans un environnement qui s’y prête bien pour un bon moment de lecture.

Une véritable réussite pour cet ensemble de qualité qui ne pourra que vous harponner. Un véritable coup de cœur !

Bonne lecture !

 

Disparus dans La Nature (Asie) de Lionel Camy

Pitch

Continent le plus vaste et peuplé de notre planète, l’Asie est fascinante à bien des égards pour les Occidentaux. La richesse de ses paysages, peuples et cultures en fait un monde à part, souvent méconnu. Il n’est donc pas surprenant que la sphère asiatique soit le théâtre de disparitions parmi les plus étranges qui soient.Des personnes perdues dans la jungle qui ont l’impression d’être invisibles aux yeux des secours… Un randonneur qui se volatilise dans la montagne après avoir rencontré une femme « ressemblant à une princesse » … Une famille entière qui s’évapore au milieu de la nuit, habillée en pyjama…Une petite île paradisiaque où s’enchaînent les morts et disparitions inexpliquées… Deux fillettes emmenées dans un marais par une créature inconnue…Dans « Disparus dans la nature (Asie) », vous allez découvrir vingt histoires de disparitions souvent extraordinaires et toujours absolument véridiques. La majorité sont inédites, car elles n’ont été rapportées que dans des journaux asiatiques, non traduits en français. Comme dans les autres livres de la série des « Disparus », Lionel Camy décrypte pour vous ces dossiers en avançant toutes les explications possibles. Lorsque les cas s’y prêtent, il cite des légendes et croyances locales particulièrement troublantes et pouvant éclairer ces expériences inexpliquées. L’auteur en profite aussi pour vous livrer quelques conseils en matière de survie en milieu hostile. Si vous aimez le dépaysement et l’étrange, n’hésitez plus, partez dans un voyage qui ébranlera, peut-être, vos certitudes.

Mon avis

Lionel Camy a décidé de nous emmener sur le continent asiatique avec ce dernier recueil d’histoires vraies de sa série Disparus. Des centaines de kilomètres de labyrinthes vous permettront de découvrir différents pays mais surtout leur culture ce qui ne vous facilitera sans doute pas la tâche.

Avec cette dernière publication, l’auteur auquel je reste fidèle nous offre une fois de plus un travail de haute volée avec une documentation extrême, des analyses de grande qualité et des réflexions très pertinentes. Le sens du détail reste très présent également.

Mais je dois bien avouer que j’ai eu du mal à me faire à la culture asiatique ainsi que leur fonctionnement dans les différentes enquêtes ce qui pourra peut-être vous procurer le même effet.

Le profil d’enquêteur de Lionel et ses motivations dans ses actions sont brillantissimes et sont également un atout majeur dans ces histoires vraies chargées de tension.

Plus on avance dans cette série Disparus que chaque nouvelle publication nous amène son lot de surprises. Et concernant l’Asie, c’est carton plein.

Selon les différents cas de disparitions parfois inégaux, nous nous retrouvons face à de l’intensité, de l’insoutenable mais aussi de l’expéditif non pas venant de l’auteur mais surtout des autorités concernées.

Heureusement que la précision des analyses de Lionel est là pour vous aider à y voir plus clair car l’effet final sera surprenant…..

Le cas n°13 au sujet de la disparition au Japon de la française Tiphaine Véron est très dominant tant en nombre de pages, qu’au niveau du travail nécessaire et sa longueur pour l’auteur ainsi que l’importance de ce cas vu les multiples actions notamment pour la famille. Un cas qui m’a énormément touché pour des raisons personnelles.

Je tenais à remercier Lionel pour sa confiance et l’envoi de son livre en version brochée car non disponible en numérique. La seule exception de 2020 !

Sans doute le plus difficile à appréhender du fait de la culture asiatique et des lois mais le meilleur de la série !

Les Yeux du Mal de Sandrine Pialat

Pitch

Psychiatre dans le sud-est de Londres, Eleanor Rise se retrouve impliquée dans une enquête de police sur l’assassinat d’un homme dont le corps, retrouvé au milieu d’un parc, soulève bien des questions. Un corps mutilé, des indices déroutants, un nouveau cadavre et une vieille affaire qui refait surface…
Quel lien existe-t-il entre les victimes ? Pourquoi une telle cruauté ? À quel genre de tueur ont-ils vraiment affaire ?
Appelée par l’inspecteur-chef Lewis pour dresser le profil psychologique du tueur, Eleanor guidera la police à travers les méandres d’un esprit malin et cruel. Ce sera alors le début d’une enquête haletante pour le duo ainsi formé, les menant peu à peu sur les traces d’un tueur en série des plus machiavéliques.

Mon avis

Les Yeux du Mal de l’auteure Sandrine Pialat était dans la liseuse depuis un certain temps et me voilà pour vous en parler alors que j’en ai terminé la lecture il y a quelques jours.

Le livre s’ouvre avec un prologue, partie d’un book parfois zappé par certain(e)s lecteurs et lectrices mais qui ne doit pas faire oublier que cela peut avoir une utilité pour l’histoire que l’on s’apprête à découvrir.

On découvrira le hasard avec lequel se retrouve impliqué dans l’enquête un des personnages, ce qui apporte du piment à l’histoire.

L’auteure nous montre tout son  talent avec ce livre qui peut sembler léger au premier abord en matière d’action de rythme et d’intensité mais c’est trompeur car une maitrise parfaite et savamment bien travaillée du début à la fin de l’histoire vous engloutie au fur et à mesure des pages. Je ne sais pas comment Sandrine fait pour capter l’attention de ses lecteurs mais ici ça a rudement bien fonctionné. Comme quoi quand un auteur joue avec ses lecteurs, ça réserve toujours des surprises.

L’intrigue bien scénarisée fait ressortir ce côté trompeur dont je parlais et l’écriture accrocheuse finit de convaincre les plus récalcitrants pour finir sur un ensemble plus que convaincant qui en accrochera plus d’un(e) !

Avec ce livre, un bon moment de lecture assuré pendant lequel on décolle façon plaid et mug de café et sans attestation !