Bilan de la série Rossetti & MacLane de Jérôme Dumont

Jérôme Dumont est un bel exemple des auteurs indépendants qui montent.

L’ami Fred vous avait donné l’occasion de le découvrir au court d’un entretien et d’une chronique. N’hésitez pas à vous y référer.

La série Rossetti et MacLane de l’auteur est pas loin de devenir une référence et ses deux personnages principaux des mascottes de la littérature indépendante au même titre que Thomas Fiera de Jean-Baptiste Ferrero.

J’avais découvert le premier tome “Jeux Dangereux” sur les conseils d’une autre auteure, familière de notre petit réseau de fidèles, Isabelle Rozenn-Mari. Bien que j’avais déjà téléchargé le livre, je n’ai pas hésité à m’y plonger et je ne le regrette pas.

Un premier livre dont l’histoire se passe essentiellement au Canada dans le milieu des jeux vidéos. On fait connaissance avec les différents personnages et environnements.Ca pourra en intéresser certain car le milieu informatique, réseau et programmation sont bien présents. Perso, je n’avais pas trop accroché à ce tome là sans doute à cause de l’environnement des jeux vidéos qui n’est pas du tout mon truc. Mais je ne me suis pas découragé pour autant car j’avais déjà prévu de lire toute la série afin de découvrir davantage cet auteur et quelle surprise !

L’enquête cannoise (tome 2) m’a beaucoup surprise dans la construction de l’histoire qui là se passe dans l’ambiance des préparatifs du célèbre festival de Cannes avec énormément de rebondissements, ça bouge, ça déménage de tous les côtés, waouh, quelle aventure à suivre! Une enquête que j’ai trouvé très fouillée et passionnante.

Le tome 3, Une Affaire de Famille, c’est autre chose et…..ça change de niveau. L’enquête est intéressante mais avant tout, ce qui a de quoi surprendre c’est l’écriture de Jérôme qui évolue et on y trouve une qualité qui fait encore trop fréquemment défaut à certains auteurs indépendants. J’ai bien apprécié la bonne manipulation des lecteurs qui nous mène loin à imaginer tout un tas de choses pour tomber complètement à côté de la plaque. Une aventure se passant à Bruxelles, un véritable voyage touristique diablement animé. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises….. que de rebondissements !

 

Trois Balles dans Le Buffet (tome 4) retrouve une construction plus classique tel un bon vieux policier qui vous embarque dans une sombre histoire du milieu niçois. Et l’auteur nous gratifie de la qualité de son écriture qui avait déjà grandement évolué dans le tome précédent. Que de plaisir à retrouver un ton à l’ancienne et de sentir cette inspiration de l’auteur qui ne s’arrête plus quand elle démarrer et nous mène nous lecteurs très loin. Ce côté à l’ancienne apporte un certain charme à l’histoire.

 

Un Froid de Loup (tome 5) nous emmène encore dans les profondeurs de l’inspiration de l’auteur qui ne s’arrête plus. Encore une histoire de dingue qu’il est difficile de suivre tant ça va vite, change de lieux à tous moment, On sent véritablement que l’auteur prend plaisir à jouer de ses lecteurs et surtout à écrire.

Pour la bonne nouvelle, le tome 6 est en cours d’écriture et devrait arriver d’ici l’automne voir la fin de l’année.

Un auteur qui a su évoluer dans la qualité de son écriture mais aussi rendre sa série addictive. De nombreux lecteurs le disent ! En mettant l’accent sur ses personnages, les descriptions et les dialogues qui ont de quoi surprendre parfois, Jérôme connait la recette pour offrir de bons moments de lecture à ses lecteurs.  On ne peut que l’en remercier.

Une série passionnante qui se lit comme du petit lait. Du policer de qualité !

Publicités

7 commentaires sur « Bilan de la série Rossetti & MacLane de Jérôme Dumont »

  1. Je suis en train de lire la série dans le désordre et par « à coups ». Pour le moment, je n’ai lu que le quatrième tome, et le second, suite à une « promotion » est arrivé sur ma Kindle.

    J’espère que j’aurais lu la totalité de la série avant la sortie du tome 6. Donc, Jérome, si tu me lis, prends ton temps, je ne t’en voudrais pas 😀

  2. Voilà, c’est gagné, je rougis ! Et tu fais ma journée 😉
    Merci pour ces bons mots qui motivent un peu plus à achever le tome 6 (qui en est actuellement à 70% du premier jet).
    @Fred: pas de soucis ! D’autant que j’essaie d’écrire chaque tome de façon relativement indépendante.

    1. J’avais pris du retard dans la lecture de tous les tomes du fait de la pression que je subissais mais là c’est cool maintenant. J’attends donc avec impatience le passage à la moulinette de Gab ce qui devrait donner !

  3. Mis à part le fait que tu es obligé de conserver l’idylle folle entre Rossetti et MacLanne 🙂

    Quoiqu’une scène de ménage entre eux deux, ça devrait dépoter :p

  4. Bel article, félicitations Jerome ! Tu réussis à confirmer et assoir ton talent en écrivant une belle série de bientôt 6 ouvrages. Je ne suis pas certain d’en être capable.
    Chapeau bas. !

  5. @Fred: hmmm, comment dire… Non, je ne peux rien dévoiler, mais disons qu’il y aura de l’action à tous les niveaux dans le tome 6 😉
    @Wendall: merci des bons mots. En ce qui te concerne, tu n’as pas eu besoin de 6 ouvrages 😉

Les commentaires sont fermés.