Le déshonneur des Montergnac d’Isabelle Buffet

Résumé

En décembre 2008, sur une île au large de Brest, Édouard Montergnac, un richissime vieillard, réunit sa famille et quelques amis dans le manoir familial.Charlotte Valentin, une amie de Suzie, la fille aînée d’Édouard, fait partie des invités. Entre les anciennes épouses, les enfants de différents lits, le frère jumeau ou un couple d’amis inconnus de la famille, elle découvre une horde d’héritiers cupides, soumise à la tyrannie d’un patriarche en fin de vie.Au cours du dîner, Édouard va révéler, avec un plaisir sadique, la raison pour laquelle il a décidé de tous les réunir, provoquant alors la colère et le désarroi de sa famille.Tandis que souffle une violente tempête, interdisant à quiconque de rejoindre ou de quitter l’île, un des occupants du manoir est retrouvé mort au petit matin, assassiné.Dans ce huis clos, hommage discret à la grande Agatha Christie, Charlotte, ancien officier de gendarmerie, va mener sa propre enquête en attendant l’arrivée de la police.Pour comprendre les raisons qui ont conduit à ce crime, elle devra plonger au cœur du sombre passé de la famille Montergnac.

Mon avis

J’ai découvert l’auteur Isabelle Buffet lors d’une promo et le résumé de ce livre ainsi que la cover m’ont de suite attirée. Comme quoi les promos sont bien souvent l’occasion de faire de jolies découvertes.

Isabelle nous offre avec ce premier roman un huis clos familial avec cette intrigue de qualité et nous permet de faire connaissance avec ses personnages dont Charlotte en nous réservant certaines surprises.

Dès le début de l’histoire, on sent un travail d’écriture soigné qui fait son effet sur les lecteurs ce qui est toujours une bonne surprise lors d’un premier roman.

On ne se rend pas compte qu’on rentre dans une véritable partie de Cluedo de laquelle l’auteur va user et abuser pour mieux manipuler ses lecteurs.

A partir du moment où tout le monde est suspect, on se retrouve avec un suspense qui va crescendo et des tas de fausses pistes dans une ambiance indescriptible avec de nombreux rebondissements.

Isabelle a su nous proposer un ton parfait en faisant dans la simplicité sans chercher à en faire plus et c’est là que l’on s’aperçoit de son excellence à venir dans ses prochaines publications.

Un livre passionnant et captivant qui saura convaincre ses lecteurs.

Néanmoins cette histoire reste longue  voir très longue à démarrer ce qui est une prise de risque pour l’auteur car certains lecteurs potentiellement impatients pourraient abandonner.

Un roman qui offre un excellent moment de lecture et qu’il serait dommage de manquer.

Bravo à l’auteur et rendez-vous est pris pour la suite des aventures de Charlotte.

Meilleurs vœux à tous les lecteurs du blog

Le blog vous présente ses meilleurs vœux pour cette année 2020 qui débute. Je vous souhaite naturellement que cette nouvelle année vous soit à tous la plus douce possible et riche en actualités souriantes.

Je  profite de ces vœux pour vous remercier de votre fidélité à Destination Passions.

Je vous souhaite, ainsi qu’à vos proches, une excellente année 2020 riche en projets satisfaisants ainsi que tout ce que vous pouvez espérer.

Avec une pensée pour nos soldats en mission, les personnes dans la solitude, hospitalisées, handicapées.

 

Promenade en Forêt d’Alexandre Hardoin

Résumé

Pierre n’avait aucune idée de la nuit qu’il allait passer, ce soir-là. Il s’était rendu non loin du petit village de Gourdon, dans le sud-ouest de la France afin de rendre visite aux parents de Christine, sa petite-amie. Le but de cette visite ? Demander la bénédiction de son beau-père pour leur projet de mariage.

Oui, c’était vieux jeu et l’idée lui paraissait tout bonnement impensable au 21ème siècle. Mais le jeune homme ne s’en souciait pas plus que ça. Il était cependant loin d’imaginer dans quoi il allait mettre les pieds. Le jeune couple allait vivre une soirée qu’il n’oublierait pas de sitôt.

Mon avis

J’ai découvert Alexandre Hardoin à l’occasion d’une promo de son livre et je dois dire que le résumé a non seulement fait tilt et m’a rendu curieuse de découvrir cette histoire tout en me disant que ce livre était fait pour moi. Je ne savais pas encore dans quoi je m’engageais…..

Face à un auteur inconnu, que me réservait ce court livre ? Quelles seraient les surprises ?

Après une courte introduction, on accède très vite au premier chapitre de l’histoire qui démarre tambour battant.

Dès le début j’avais déjà une première impression très positive. Ça promettait!

En avançant dans le texte, j’ai découvert une plume pleine d’assurance déjà bien acérée qui donnait une idée du travail de l’auteur qui aime aller droit au but, ça se sent terriblement.

L’histoire est rondement menée avec un suspense allant crescendo, des personnages intéressants et sur lesquels l’auteur a affuté sa plume de manière à bien les exploiter.

On sent un bon ton où chaque mot sont sérieusement pesés et réfléchis ce qui donne presque l’impression qu’Alexandre a voulu faire dans la facilité pour lui mais alors quel résultat !

Une histoire angoissante et intense, pleine de rebondissements et qui montre parfaitement la maitrise de l’auteur tout en jouant diablement bien avec les émotions des lecteurs.

Alexandre Hardoin est promis à faire des éclats dans ses prochaines publications et on compte sur lui car ce roman est déjà une véritable carte d’identité littéraire frappante.

Un véritable coup de cœur pour ce  livre et pour la plume d’Alexandre que je vous invite à télécharger au plus vite en cliquant sur la cover.

Une véritable réussite alors bonne lecture !


L’auteur

 

Chacun le sait, j’ouvre rarement les portes de Destination Passions à un auteur inconnu. Mais là je tenais à vous présenter Alexandre car le blog sera désormais derrière lui. La cavalerie s’agrandit lol.

Concernant les infos en ma possession, c’est donc un garçon qui a commencé à écrire il y a une bonne dizaine d’années mais n’avait jamais réussi à finir une œuvre complète par absence de méthode et d’expérience.

Alexandre n’est pas auteur à temps plein mais travaille comme rédacteur web depuis plusieurs années ce qui dans un sens lui a permis d’affûter sa plume.

L’auteur m’a confié qu’il essayait toujours d’aller droit à l’essentiel ,de faire passer les émotions qu’il veut faire passer au lecteur de la façon la plus efficace.

Il évite les tournures de phrases trop ambiguës ou d’utiliser un vocabulaire trop soutenu qui pourrait perdre le lecteur et mettre une barrière à l’immersion. Avec « Promenade en forêt » et « Camp Azure« , il a voulu écrire un livre populaire, accessible à tous et sans prétention, si ce n’est faire passer un agréable moment au lecteur.

A signaler, la sortie de son nouveau livre Camp Azure, il y a quelques jours.

Ses influences sont principalement Stephen King du côté anglophone et Maxime Chattam en France.

En genre il est plutôt horreur/thriller avec un penchant pour la science-fiction également. Isaac Azimov, George Orwell et Pierre Boule sont des auteurs qu’il affectionne tout particulièrement.

Son Twitter

Son Facebook

Les contes de Tonton Fred de Frédéric Bezies

Résumé (prologue)

Je suis allé voir mes filleuls pour Halloween en 2018. Alors que je les observais, j’ai eu envie de leur faire plaisir avec un petit cadeau qu’ils pourraient apprécier et transmettre à la génération future, avec une durée de vie plus longue que le dernier jeu à la mode.

J’ai donc eu l’idée d’écrire un premier conte orienté Halloween. D’un conte, je suis passé à deux, puis trois, puis dix, puis vingt… Jusqu’à arriver à la trentaine de textes aux sujets variés et orientés enfants petits et grands que vous trouverez par la suite.

Je m’étais dit que c’était le plus beau cadeau que leur tonton de cœur pouvait leur faire.

Après ce premier tome, peut-être qu’un deuxième viendra se rajouter… En fonction de mon inspiration et de mes envies ! Sans oublier l’inspiration que m’apporte de temps à autre mes filleuls…

Mon avis

Retrouver un livre de Frédéric Bezies était un véritable plaisir et une nouvelle découverte à faire.

Je me suis donc lancé dans cette lecture de manière tout à fait naturelle car malgré mes difficultés de lecture, il s’agissait de contes très courts donc ça me semblait faisable pour moi.

Je suis allée de découverte en découverte et on peut dire qu’avec ces contes Frédéric a marqué de sacrés points.

On découvre une grande quantité de contes (36 pour être précise) très variés ce qui est un plus au niveau choix pour les enfants (petits et grands). Les genres font aussi dans la variation ce qui est bien car certains peuvent apporter un enseignement éducatif, de belles petites leçons de vie.

En enchainant les contes, je dois avouer que j’avais une sensation extrêmement positive que j’ai cherché à analyser en ce qui concerne le travail d’écriture de Frédéric afin d’être sûre de ce que je ressentais pour vous le faire partager.

Ce n’est pas le premier livre de l’auteur que je lis mais c’est la toute première fois que je le sens aussi à l’aise et dans la maitrise parfaite entre les nombreuses idées et la construction générale.

En lisant un livre quel qu’il soit, cette sensation de lecteur fait sans doute partie des plus agréables.

Cette incursion dans des contes d’enfants est une véritable réussite pour Frédéric et on attends les prochains.

Si je devais citer une préférence parmi tous ces contes, ce serait sans doute le 13ème « Rouge comme le bonnet du Père-Noël ».

A savoir, le livre sera disponible sur Amazon d’ici le printemps 2020. En attendant, en cliquant sur la cover, profitez de l’occasion qui vous est donné en le téléchargeant gratuitement sur Atramenta.

Bonne lecture !

 

Séance littéraire pluvieuse

Il est temps de faire un petit bilan littéraire au travers de cette séance. Voyons ensemble ce qu’il s’est passé dans ma liseuse.

Ma lecture en cours

Bien qu’ayant toujours des difficultés pour lire, je ne voulais pas faire l’impasse sur ce projet de l’ami Fred car les divers contes très courts me facilitent la lecture. Pour les grands enfants que nous restons tous, c’est idéal à lire pour un bon moment de détente et vous risquez d’être agréablement surpris. En clair moi j’adore !

Mes dernières acquisitions

Pour rappel, mes acquisitions restent des téléchargements payés par mes soins ou des promos de livres payants ou gratuits souvent d’auteurs encore peu connus mais pas que car la cavalerie reste présente 😉

Fidèle de l’auteur, c’est sans surprise que j’ai téléchargé son dernier roman sorti il y a quelques jours.Un résumé qui a fait tilt et qui promet. A découvrir sans attendre.

Une découverte au gré d’une promo et une auteur vraiment très sympa. Un résumé qui correspond tout à fait au genre que j’apprécie. Donc ajouté dans ma PAL. Je vous en reparlerai surement.

Une autre découverte lors d’une promo. J’ai vraiment accroché au résumé car c’est le genre qui fait du mal à la PAL. Ne vous privez pas de faire le détour ! Comme le livre précédent, je vous reparlerai surement de son auteur Myriam Giacometti.

Ayant lu le précédent livre de l’auteur, je ne pouvais faire l’impasse sur son dernier sorti d’autant plus qu’il a de quoi attirer les lecteurs. Je l’ai vite téléchargé lors du prix d’appel  à sa sortie. Lire les projets de l’auteur peut devenir dangereux…….

Dernière découverte lors d’une promo récente avec un résumé intéressant et suffisamment convaincant pour que je le télécharge. J’ai mal pour ma PAL lol

Mes pré-commandes

Aucune

Informations

– Rappel, en cliquant sur les covers, vous serez redirigés sur Amazon à la page des livres correspondants sauf pour les livres n’y étant pas.

– Concernant Patrick Delouvée, le dernier arrivé dans la cavalerie, je tenais à vous rappeler en dehors de Twitter que son dernier roman Sang Complications est encore en promo car proposé gratuitement. Alors filez le télécharger pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.

– Certains auteurs vont se voir désormais dépourvus du moindre soutien de la part du blog et du compte Twitter car ceux-ci ne daignant pas adresser le moindre remerciement pour téléchargement et donc achat, lecture et /ou chronique, tweet, RT, promo…… En fonctionnant de cette manière, ils se verront tout simplement virés du blog, de ma liseuse et du compte twitter.

– Je tenais à remercier l’amie et auteur Christelle Morize qui lors de la sortie il y a peu de la nouvelle et splendide cover de son roman Le Sabre de Bès a souhaité m’en offrir un via Amazon. Geste vraiment gentil que je souhaitais souligner.

Ce sera tout pour cette fois-ci !

Une petite séance en vrac estivale

En cette période estivale, faisons un peu le point sur plusieurs choses qui pourront être autant d’idées de lecture pour certains ou certaines d’entre vous.

Ma dernière lecture

Une promo que j’avais voulu découvrir car résumé tentant. Un début d’histoire intéressant qui est le seul point positif de ce livre car après avec une absence totale de matière, on tourne en rond car il se passe trop peu de choses et la consistance n’est pas là. Une véritable déception !

Mes dernières acquisitions

Ce sera du sans surprise pour vous, voyons ce que j’ai acquis ces dernières semaines.

Ce polar de Sébastien Chaminade, je l’ai découvert par hasard. Son résumé accrocheur et sa cover qui fait son effet ont de quoi attirer les lecteurs d’autant plus qu’il est proposé gratuitement en ce moment alors c’est peut-être l’occasion de faire une bonne découverte.

Sorti le 21 Juin, c’est sans surprise que cette nouvelle aventure de Dimitri Boizot se retrouve sur ma liseuse. Fidèle de la saga de Patrick Philippart, je n’en loupe jamais un tant ce dernier sait brillamment nous proposer des histoires palpitantes.

Un auteur que j’ai découvert avec son premier roman Du Sang sur Le Parquet (gratuit en ce moment) dont je vous avais parlé ici. Sang Complications est son tout dernier thriller sorti il y a peu et participant au concours des Plumes Francophones. Je suis impatiente de découvrir l’évolution de Patrick Delouvée qui a su convaincre  brillamment.

Isabelle Rozenn-Mari fait partie de ces auteurs auxquels je reste fidèle depuis ses débuts et c’est donc inévitable que son dernier roman sorti en Juin soit sur ma liseuse. J’ai hâte de m’y plonger pour découvrir les surprises que l’auteur nous réserve mais chacun sait que les PALS diminuent rarement et ont plutôt tendance à augmenter lol. Un nom d’auteur dans le cercle de l’autoédition !

Chacun de vous doit commencer à connaitre les auteurs auxquels je reste fidèle et Cédric Charles Antoine en fait partie. L’enfant des Arbres sorti début Juin a été téléchargé dès sa sortie et l’auteur a tellement bien su se créer un important réseau de lecteurs que toute nouvelle publication de sa part ne passe pas inaperçue. Avec cet auteur j’aime les surprises car il a une manière bien à lui de nous en réserver.

Mes pré-commandes

Aucune

Information

Comme vous le voyez je vais avoir du mal à faire diminuer ma PAL en espérant que d’autres nouveautés ne pointent pas le bout de leur nez dans un avenir très proche. Bref, je fais mon maximum pour chacun.

Je préfère rappeler que lorsque je parle d’acquisition, il est question de téléchargement payé par mes soins. Le jour où je ne pourrais pas , je le signalerai aux auteurs concernés ou qu’il sera question de livre reçu gratuitement (chose rare chez moi), cela vous sera précisé dans les chroniques.

Ressembler à ces si nombreux blogs littéraires qui abusent de la possibilité d’avoir des livres gratuitement et pour certains de manière exigeante en demandant des versions brochées n’est pas ma philosophie. Un véritable soutien à un auteur doit comprendre la partie financière impérativement.

Tribune Libre avec Isabelle Rozenn-Mari

Aujourd’hui, Agnès me laisse les clés de son blog… ce qui veut dire que je ferai à la fois les questions et les réponses… Quel honneur, quelle joie !
J’investis les lieux à pas feutrés, puis finis par me diriger hardiment vers la salle du trône. Calife à la place du Calife, j’en ai toujours rêvé ! Je m’installe enfin sans vergogne à la place tant convoitée, puis jette un œil alentours. Personne… J’y suis, j’y reste ! Du moins, le temps d’un petit interrogatoire serré entre me, myself and I. Tant pis pour vous, vous l’aurez voulu…

Bonjour Isabelle, je suis ravie de te recevoir. Pour commencer, pourrais-tu te présenter ? Que te vaut l’honneur d’être présente aujourd’hui sur le blog de Destination Passions ?
Oui. Bonjour… alors, me présenter, ça n’a jamais été facile pour moi. Que dire, par quoi commencer ? L’angoisse… Déjà, si je suis là, c’est parce que je suis écrivain. Romancière, auteur, autrice. Les mots ne manquent pas pour désigner une femme qui écrit des livres. Pour ma part, j’écris depuis que j’ai huit ans. J’ai toujours aimé les mots, et par-dessus tout, les histoires. En grandissant, j’ai trouvé tout naturel de laisser s’exprimer une imagination naturelle débordante. On me disait rêveuse. Voilà, j’assumais enfin ce côté anticonformiste de ma personnalité, et ça n’a pas changé depuis !
J’ai rencontré virtuellement Agnès et son blog un an après m’être lancée dans l’aventure de l’autoédition. C’est elle qui m’a contactée après avoir lu mon premier roman, écrit bien des années auparavant : l’Héritage des Damnés. Depuis lors, elle se force à lire chacun de mes bouquins et fait semblant de les adorer. Je fais moi aussi semblant de la croire pour lui faire plaisir, mais je ne suis pas dupe !

Trêve de plaisanterie Isabelle, l’écriture de romans, c’est une chose sérieuse. Recentrons nous. Tu as écrit combien de livres à ce jour ?
Laisse-moi le temps de compter sur mes doigts (on ne peut être à la fois littéraire et matheuse, ce n’est tout simplement pas possible). Une série de trois livres jeunesse (de la fantasy sur fond de légende arthurienne dans le monde réel), un, deux, trois, quatre romans surnaturels, avec romance et suspense insoutenable, un conte de Noël, et mon nouveau roman qui est comme d’habitude, inclassable. Ça fait neuf.

Un de ces romans a tout particulièrement connu un grand succès, tu peux nous en parler ?
Oui, il s’agit de « Souviens-toi Rose… ». Je l’ai sorti en 2015 et il a gagné le prix des lecteurs Amazon, l’équivalent des Plumes Francophones aujourd’hui. Il a été lu à ce jour par plus de 30.000 personnes. C’est l’histoire d’une jeune femme, Rose, romancière célèbre aux Etats Unis, qui revient sur les terres de son enfance, en Bretagne, pour hériter d’une maison familiale. Un manoir. Rose a tout oublié de ses jeunes années. Ses parents sont décédés lorsqu’elle avait huit ans. Après cela, black-out. Dès son arrivée, les langues se délient, mais une atmosphère étrange et palpable rend les lieux particulièrement angoissants. Que cache le passé de Rose, pourquoi un homme trop proche de la vérité est-il assassiné dans sa maison dès son retour ? La maison est-elle vraiment hantée ? Voilà ce que Rose devra découvrir tout en essayant de conserver sa santé mentale intacte…

Tout un programme ! Pourquoi dis-tu que tes livres sont inclassables ?
Surnaturel, thriller, suspense, romance. Je mélange tous les genres que j’aime. Il n’y a pas encore de nom pour ce type de mélange. Mais je suis sûre que ça viendra !

Essayes-tu de faire passer des messages à travers tes livres ?
Oui ! Et à mon sens, c’est ce que font tous les romanciers. Qu’il s’agisse de métaphores ou de messages moins sibyllins, il y a toujours un enseignement à tirer d’un livre. Ça n’aurait pas de sens de lire sans cela. Même si les lecteurs n’en ont pas toujours conscience.
De mon côté, derrière des scènes parfois effrayantes, il y a toujours l’espoir. La vie est faite de hauts et de bas. Elle peut être effrayante et e elle est parfois dure. Mais je veux croire qu’après la pluie, il y a toujours le soleil. Et puis il y a l’amour. Sans l’amour, pour moi, la vie n’a pas de sens. Je ne parle pas que de l’amour romantique, mais de l’amour dans un sens plus élargi. Le monde en a cruellement besoin. Il est capable de soigner tous les maux. Et ce sont ceux qui en ont manqué qui posent le plus de problèmes dans notre société. Je parle aussi parfois de choses plus profondes et plus personnelles comme la vie après la mort. Tout simplement parce que j’y crois. Je peux aussi parler des blessures émotionnelles que nous héritons de nos parents, de nos ancêtres.

Mais pourquoi le surnaturel ?
Je pense que la vie dissimule de nombreux mystères et cela attise ma curiosité naturelle. Je lis avec passion les articles en rapport avec les NDE (Near Death Experience), la réincarnation, les âmes jumelles, l’éveil de la conscience. Je médite, je dévore les livres de développement personnel écrits par des sages tels que Deepak Chopra, et depuis peu, je m’intéresse à la physique quantique.
A mon sens, le surnaturel n’est pas si éloigné de notre réalité que l’on pourrait le croire.

OK. Hum… Tu es donc un peu perchée…
Sûrement un peu, mais il faut l’être pour écrire des romans, lol. Plus sérieusement, je mène une vie tout ce qu’il y a de plus normale. Je peux aussi être parfaitement terre à terre, et j’ai un sens pratique inégalable. Mais j’ai besoin de cette part de fantaisie dans ma vie. Et encore une fois, nous ne pouvons pas continuer à vivre tout en ignorant la part de mystère qui entoure notre création. C’est mon avis, et je ne force personne à le partager.

Quelle est ton actualité ? Tu parlais tout à l’heure d’un nouveau livre ?
Oui. Il est en ligne depuis quelques jours seulement. Il s’appelle « Maddie, si tu savais… ». Je rompt avec mes habitudes pour ce livre. Il est écrit à la première personne, au présent, et alterne le point de vue des deux personnages principaux qui vont se rencontrer : Matthieu et Maddie. Dès le premier regard, c’est le coup de foudre. Mais Matthieu va vite comprendre que la vie de Maddie est en danger car Il connaît son avenir (au lecteur de découvrir comment…). Dès lors, il n’aura qu’une obsession : la prévenir pour la sauver. Mais bien évidemment, tout ne sera pas si simple… Maddie est un personnage que j’aime particulièrement. Elle évolue durant le roman. Au début, elle est dans sa zone de confort, elle n’a pas envie d’ébranler ses certitudes, ni la façon dont elle voit la vie. Mais l’arrivée de Matthieu va tout bouleverser. Elle a réussi à m’épater ! C’est un peu bizarre de parler d’une héroïne comme si elle était réelle. Mais à force de faire vivre et parler ses personnages, on finit par y croire ! D’ailleurs, quand je finis un livre, j’ai l’impression de quitter des amis. C’est parfois un peu difficile, j’ai l’impression de les abandonner !
Aux lecteurs à présent de lire le livre pour découvrir si Matthieu va réussi à la sauver, et comment…
Les premiers retours sont bons. Des lecteurs m’écrivent déjà pour me dire qu’ils n’ont pas réussi à dormir avant d’avoir fini le livre, ça fait toujours plaisir !

Super ! Quels sont tes rapports avec tes lecteurs justement ?
Rares, mais intenses ! Entre deux romans, je me terre dans ma caverne pour vaquer à mon quotidien et écrire. Je suis très peu sur les réseaux sociaux car je ne trouve pas le temps pour cela. Quand je sors un nouveau livre, à chaque fois, je me dis que les lecteurs m’ont forcément oubliée. Quel plaisir et quelle surprise quand je constate que ce n’est pas le cas ! Il y a quelques jours, alors que je remerciais une lectrice d’avoir partagé sur sa page FB l’annonce de la sortie de mon livre, elle s’est montrée étonnée, voire choquée, que je lui adresse la parole, comme si j’étais une rock star ! Pour le coup, c’est moi qui ai été intimidée par sa réaction. Mais qu’est-ce que c’est touchant !

J’ai cru comprendre que tu avais mal vécu les premiers commentaires négatifs sur tes livres. As-tu réussi à prendre du recul depuis ?
Alors, oui. J’ai beaucoup pleuré au début. Quand on écrit, on donne beaucoup de soi. Et parfois, les lecteurs ne se rendent pas compte à quel point leurs propos peuvent être cruels et injurieux. Ils perdent de vue, derrière leur écran, qu’ils s’adressent à une personne dotée de sensibilité (et les romanciers tout comme la plupart des artistes en ont, je pense, un peu plus que les autres), et qui a consacré beaucoup de son temps et de son énergie à livrer cette part d’elle-même.
Aujourd’hui, ça ne me fait toujours pas plaisir. J’ai toujours un petit pincement au cœur. Mais j’ai compris qu’on ne pouvait pas plaire à tout le monde. C’est aussi ce que les lecteurs doivent intégrer quand ils disent « je ne comprends pas que ce livre ait connu un tel succès, moi, je n’ai pas aimé ». Nous sommes tous différents, nous n’avons pas les mêmes points de vue, et heureusement. C’est ce qui fait notre diversité, même si au fond, nous voulons tous la même chose : être heureux. Mais nous ne poursuivons pas le même chemin. Nous ne rencontrons pas les mêmes personnes et nous avons tous des expériences différentes. Soyons tolérants…
Par contre, certaines critiques sont très constructives et j’en tire souvent des enseignements pour m’améliorer.
Je profite de mon passage sur le blog d’Agnès pour la remercier : c’est elle qui m’a convaincue de poursuivre l’écriture quand j’étais au plus bas après certaines critiques assassines. Je n’aurais peut-être pas continué sans elle !

Merci pour elle. Il est vrai que même si elle reste dans l’ombre, elle est d’un grand soutien pour de nombreux auteurs de l’autoédition.
En parlant d’autoédition, quelle est ton ressenti par rapport à elle ?
Il est bon. Comme pas mal de mes collègues, je n’aurais jamais été lue sans elle. Je ne vais donc pas cracher dans la soupe. Maintenant, je ne vais pas te mentir, c’est quand même compliqué de percer dans cet univers. Il y a beaucoup de personnes qui écrivent de nos jours. La concurrence est rude ! En tant que lectrice, je suis parfois tombée sur de véritables bijoux de l’autoédition, et pour autant, leurs auteurs n’ont jamais connu le succès. C’est parfois injuste. J’ai parfois aussi lu des livres qui ont connu le succès, et qui à mon sens, n’avais pas autant de qualités que les autres. Mais ils avaient trouvé leur public. Ce que je respecte.

Est-ce que cela a été un tremplin pour toi, je veux dire, dans l’édition classique ?
Oui. Et Non.
« Souviens-toi Rose… » a été sollicité. Mais j’ai refusé à l’époque de perdre mon indépendance. Je ne dis pas que je suis contre. C’est à étudier au cas par cas. Mais il ne faut pas non plus se voiler la face. Peu d’auteurs inconnus percent réellement dans l’édition classique aujourd’hui. Ou alors, il faut une promotion énorme autour d’eux. Or, les maisons d’édition n’ont pas les moyens de le faire. Ça passe ou ça casse. Je pense qu’il y a eu pas mal de déceptions. Mais je reste optimiste néanmoins. Tout est possible ! Il faut juste garder les pieds bien ancrés au sol et ne pas se dire qu’on est le nouveau JK Rowling.
J’ai accepté un contrat pour les deux premiers tomes de ma série jeunesse « Les Enfants de Dana ». Malheureusement, la maison d’édition a fermé récemment les portes de son antenne jeunesse, et le troisième tome ne sortira pas en librairie. Je crois qu’en fait, je suis plus déçue pour mes lecteurs que pour moi. Cette série n’a pas été beaucoup lue, mais elle a suscité un énorme engouement de la part de ses lecteurs. Ils ne pourront pas avoir un 3ème tome conforme aux deux premiers. Je trouve ça vraiment dommage. Je suis donc retournée à l’autoédition pour cette série également…

Un mot de la fin ?
Je remercie Agnès de m’avoir permis de m’exprimer sur son blog à ma manière. Je ne pensais pas que ça me plairait autant. Cela me conforte dans mon choix de rester, du moins pour le moment, indépendante. Je pense que cela me convient bien ! J’espère que je n’ai pas été trop longue…
Bisous à mes lecteurs, et bonjour aux autres !
A bientôt…

Son site

Son Facebook

Son Twitter